FANDOM


La période Edo ou ère Edo (江戸時代, Edo jidai) désigne une des 14 subdivisions traditionnelles de l'histoire du Japon. Cette période débute vers 1600, avec la prise de pouvoir de Tokugawa Ieyasu et se termine 1868, avec la restauration Meiji. Elle est dominée par le shogunat des Tokugawa dont Edo est la capitale.

Edo était l'ancien nom de Tōkyō.

Cette période se caractérise notamment par une fermeture du pays sur lui-même. En effet, le Japon n'a conservé que certains liens diplomatiques avec la Corée. De plus, seules la Chine et la Hollande ont eu le privilège d'entretenir des relations commerciales. Les autres européens, qui n'étaient pas admis sur le sol du Japon, risquaient la peine de mort.

Les échanges maritimes se faisaient par le port de Dejima, une petite île au large de Nagasaki. Par cette ouverture, les élites japonaises s'imprègneront des connaissances scientifiques occidentales (les « études hollandaises »), seuls écrits à ne pas être censurés par le pouvoir shogunal.

La période prend fin en 1868 avec la restauration du pouvoir impérial par le quinzième et dernier shogun, Tokugawa Yoshinobu.

CastesModifier

Bien que la notion de caste ne s'applique pas au Japon, la période Edo a vu l'apparition d'un système hiérarchique confucéen de classification des individus par rapport à leurs origines sociales et leurs métiers (身分制度, mibun seido). Ce système était avant tout un système moral, il n'entrait que peu en considération dans la vie de tous les jours. Cependant, il a une importance considérable et imprègne encore aujourd'hui la culture du Japon. Théâtre

C'est à cette période qu'est créé le Théâtre Kabuki dans la région de Kyôto par la dame Okuni. En 1605 elle monte avec plusieurs femmes une troupe de danse grotesque qui connaîtra un franc succès. En 1629, les femmes sont interdites dans les représentations théâtrales car c'était un facteur de prostitution important.

Les rôles féminins sont donc tenus un temps par des éphèbes, mais en 1649 les adolescents sont proscrits pour la même raison. Des hommes prennent alors la place des femmes, créant la nouvelle profession d'Onna gata. En 1660 les enfants seront aussi interdits, toujours pour cause de prostitution.

Chronologie Modifier

  • 1600 : Bataille de Sekigahara
  • 1603 : Avènement de Ieyasu Tokugawa comme shogun et établissement du shogounat de Edo (江戸幕府, Edo bakufu)
  • 1603 : Fondation du kabuki par la prêtresse shinto Okuni
  • 1609 : Ouverture du port de Hirado aux Hollandais
  • 1612 : Interdiction par Ieyasu Tokugawa de la religion chrétienne
  • 1613 : Premier comptoir commercial anglais à Hirado
  • 1614 : Intensification par Ieyasu Tokugawa des persécutions contre les chrétiens. Siège d'hiver d'Ôsaka
  • 1615 : Siège d'été d'ôsaka. Dynastie Toyotomi anéantie par Ieyasu Tokugawa après la prise du château d'ôsaka. Promulgations des lois sur les maisons militaires (buke shohatto) et des lois régissant la Cour impériale et la noblesse
  • 1616 : Mort d'Ieyasu. Remplacé dans les fonctions de shogun par son fils, Hidetada Tokugawa. Le commerce avec les Européens est limité à Nagasaki et Hirado
  • 1622 : Hidetada ordonne l'exécution de 55 chrétiens missionnaires et convertis à Nagasaki
  • 1623 : Abandon par les Britanniques de leur comptoir d'Hirado
  • 1632 : Mort d'Hidetada. Son fils Iemitsu, nommé Shogun depuis 1623, assume désormais les pleins pouvoirs
  • 1635 : Les shoguns Tokugawa adoptent le titre de taikun. Interdiction pour les Japonais de voyager a l’étranger.
  • 1636 : Les Portugais sont déplacés de Nagasaki vers l’île de Dejima
  • 1639 : Expulsion des Portugais de Dejima. Les Hollandais sont les seuls Européens autorisés à pénétrer au Japon
  • 1640 : Exécution d'envoyés portugais venus pour négocier de nouveaux accords commerciaux
  • 1641-1642 : Période de famine
  • 1657 : Grand incendie d'Edo causant la mort de plus de 100 000 personnes
  • 1688 : Marque le début de la période dite Genroku (1688-1704), l’âge d’or du kabuki, du joruri|jôruri (théâtre de poupées) et peintres d’Ukiyo-e
  • 1692 : Grand incendie de Kyôto
  • 1703 : Tremblement de terre du Kantô 150 000 morts. Incident des 47 rônins
  • 1707 : Éruption du mont Fuji
  • 1720 : Autorisation d'importer des ouvrages occidentaux sans rapport avec le christianisme
  • 1782 : Grande famine du Temmei qui dura près de 5 ans : 200 000 à 900 000 morts
  • 1792 : Échec des Russes dans une tentative d'établir des relations commerciales avec le Japon
  • 1854 : Ouverture forcée des ports au commerce avec l'étranger par le commodore Matthew Perry
  • 1855 : 10000 morts suite à un séisme survenu le 11 novembre à Tôkyô
  • 1858 : Début de la chute du bakufu
  • 1860 : Naissance du Japonisme en France inspiré des ukiyo-e en provenance du Japon
  • 1868 : Coup d'État commandité par les fiefs de Nagato et Satsuma le 3 janvier et abolition du shogunat
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .