FANDOM


Élie Chouraqui réalisateur, producteur et scénariste français, né le 3 juillet 1950 à Paris (France).

Biographie Modifier

Elie Chouraqui est né le 3 juillet 1950 à Paris dans le 19ème arrondissement. Issu d’une famille juive modeste de quatre enfants, rien ne le prédisposait à entamer une carrière artistique qui l'amènera à devenir metteur en scène, scénariste, producteur, acteur, écrivain.

Il suit des études classiques, lettres, droit, mais abandonne rapidement. Il part alors à l’armée, devient « par hasard » international de volley-ball, capitaine de l’équipe de France, participe à la coupe d’Europe, aux championnats du monde, en portant le maillot tricolore plus de 112 fois.

Puis un jour, il rencontre le cinéma lors du tournage d’un film de Claude Lelouch Smic, Smac, Smoc à La Ciotat, patrie des frères Lumière.

Il devient premier assistant durant quelques années, d'abord chez Claude Lelouch pour L'aventure c'est l'aventure notamment. Il écrit des premiers scripts qu’ils qualifient aujourd’hui de charmants et d’indigents, réalise un court métrage: Une perte de temps, réalise plus de cent films publicitaires puis rencontre Anouk Aimée. Il écrit pour elle Mon premier amour qu’il adapte d’un roman de Jacques-Alain Léger. Mais personne ne veut produire ce film trop triste (l’histoire d’un fils qui accompagne sa mère malade jusqu’au seuil de la mort dans une histoire d’amour passionnée frisant l’inceste). Il fonde alors sa société 7 Films et produit lui-même son film : « je pouvais tout perdre mais comme je ne possédais rien, cela ne faisait pas grand-chose ».

Elie Chouraqui, comme producteur, perd beaucoup, mais le film est un succès critique qui lance sa carrière.

Après un détour par la télévision (Une page d'amour d'après Émile Zola, produit par Christine Gouze-Raynal) où il met en scène à nouveau Anouk Aimée, accompagnée cette fois de Bruno Cremer et Catherine Hiegel), il écrit Qu'est-ce qui fait courir David ? qu’il produit aussi, comme il produira ou coproduira tous ses films.

En 1987, le producteur Arnon Milchan contacte le cinéaste et lui propose son premier film en langue anglaise, Man on Fire. Le réalisateur qui affectionne les drames et les histoires d’amours impossibles se plonge dans cette première expérience hollywoodienne, un thriller dans lequel un ancien agent de la CIA, Creasy, est engagé pour protéger la fille d’un riche industriel américain, Chouraqui y dirige Joe Pesci, Danny Aiello et Scott Glenn. Le film connaîtra avec Man on Fire un remake avec Denzel Washington.

Dans ses films, Chouraqui privilégie les thèmes de l’égalité, les droits de l’homme, la liberté, l’amour, l’espoir, la justice, la paix dans une constante impasse, ses origines juives, l’identité et sa recherche.

Autour de ce dernier thème, il débute le tournage de Miss Missouri, où il retrouve Richard Anconina qu’il entraine avec lui, entre Chicago et Kansas City, dans un road movie où un homme, à la recherche d'une femme qu’il croit aimer, se dilue dans le paysage américain avant de comprendre qui il est.

Viennent ensuite Les Marmottes qu’il coécrit avec Danièle Thompson, et qui illustre avec une forte dose d’humour le fameux : « Famille je vous hais ». Le film est un nouveau succès dont TF1 en tirera une saga télévisuel.

En 1995, Les Menteurs est sans doute un film clef dans la carrière du cinéaste. Chouraqui dirige Jean-Hugues Anglade au côté de Lorraine Bracco, Sami Frey et Valeria Bruni-Tedeschi raconte l’histoire d’un cinéaste las de l’univers factice et mensonger dans lequel il gravite.

FilmographieModifier

Modèle:Imdb name

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .