FANDOM


Les Albums et les Inventaires sont deux séries d'œuvres de Christian Boltanski, réalisées à partir de 1972.

Avec les Albums de photographies et les Inventaires des objets ayant appartenu à..., Christian Boltanski s'éloigne de sa propre autobiographie, (comme par exemple Essai de reconstitution (Trois tiroirs) ou Vitrine de référence), pour se fixer sur des visages et des traces de vie anonymes.
Mais, à travers ces vies anonymes, l'artiste poursuit une partie de la reconstitution de sa prpre vie. Les meubles et les objets pourraient être les siens. les photos pourraient être tirées de ses albums de famille.

Les AlbumsModifier

En 1972, L’album de la famille D., présenté à la Documenta de Kassel, lance sa carrière internationale. Dans cette installation photographique, réalisé à partir de l’album de famille de son ami Michel Durand, comme dans les Photographies des 62 membres du Club Mickey en 1955 (1972), ou dans Images d’une année de faits divers (1973), l’artiste utilise des images trouvées qu’il agrandit, encadre et organise dans des compositions murales.

Boltanski se lance ainsi dans la mémoire truquée des autres. Il emprunte des photos de famille à un ami, Michel Durand. Il fait retirer 150 images par un photographe et reconstitue une histoire de cette famille. Il attribue une identité à chacun des individus. Il déclare : "J'ai voulu, dit-il, moi qui ne savais rien de tous ces gens, tenter de reconstituer leur vie à partir de ces photos qui ont été prises à tous les moments importants de leur existence, et qui resteraient après leur mort comme témoignage de leur vie."

Mais ces images sont moins la reconstitution de l'histoire de la famille D., que les témoins de rituels collectifs qui nous renvoient à des souvenirs communs,comme ceux de la fête de famille ou des vacances en bord de mer.

Ce que l'album révèle, c'est aussi la fragilité de l'existence, cristallisée dans quelques événements tellement stéréotypés qu'ils évacuent ce qu'il y a de singulier, ce que désespérément, pourtant, l'individu essaie de fixer dans chaque photographie, et qui toujours se confond dans une expérience collective, anonyme, dès que la photographie sort du contexte privé.

albumd.jpg


Album de photos de la famille D., 1939-1964

Les InventairesModifier

Les Inventaires des objets ayant appartenu à... sont des installations éphémères qui consistent à présenter dans un musée tous les objets ayant appartenu (ou appartenant) à un habitant de la ville, récemment décédé ou momentanément absent. Le mobilier, les vêtements, les papiers personnels, etc., sont mis sous vitrine ou exposés derrière des cordons de protection, accompagnés de cartels. À la fin de l’exposition, ils sont dispersés ou remis à leur propriétaire. La proposition consiste à interroger les apories de la conservation muséale, son caractère mortifère.

Un des aspects de ce travail est une réflexion sur l’idée même de musée et de conservation par le musée. Le caractère de ces objets, c’est qu’une fois qu’ils sont sous vitrine ce sont des objets totalement morts. Parce que d’une part, ils ont perdu toute fonction ; et d’autre part, ils ont perdu toute mémoire affective. Une des idées de ce travail c’est que, dès que l’on essaie de préserver quelque chose, on est obligé de le tuer.

Boltanski réactualise les Inventaires à onze reprises au cours des années 1970 et 1990, en opérant chaque fois plusieurs remaniements. Entre 1973 et 1974, six Inventaires sont réalisés dans des pays différents. Après quinze ans d’interruption, Boltanski reconduit l’expérience à cinq reprises. En 1990, le CAPC Musée d’art contemporain de Bordeaux commande à l’artiste l’Inventaire des objets ayant appartenu à la jeune fille de Bordeaux qui a la particularité d’être permanent. Dans les années suivantes, Boltanski présente quatre nouvelles versions dans le cadre d’expositions collectives ou individuelles

Première série

  • Inventaire des objets appartenant à une vieille femme de Baden-Baden (printemps 1973)
  • Inventaire photographique des objets appartenant à un habitant d’Oxford dans lequel les photographies sont présentées, plutôt que les artefacts (été 1973) ;
  • Inventaire des objets ayant appartenu à un habitant de Jérusalem (automne 1973)
  • Inventaire des objets appartenant à une femme de New York (automne 1973)
  • Inventaire des objets ayant appartenu à un enfant du Danemark (hiver 1974)
  • Inventaire des objets ayant appartenu à une femme de Bois-Colombes (automne 1974).

Deuxième série

  • Inventaire des objets ayant appartenu à un jeune homme d’Amsterdam (automne 1990)
  • Inventory of Objects Belonging to a Young Woman of Charleston (été 1991) ;
  • Inventari de l’home de Barcelona (printemps 1995)
  • Inventory (printemps 1995) présenté à New York.
inventairebordeaux.jpg

Inventaire des objets ayant appartenu à la jeune fille de Bordeaux

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .