FANDOM


Anawana Haloba plasticienne contemporaine zambienne née en 1978 à Livingstone (Zambie). Elle vit et travaille à Oslo en Norvège.

Biographie et œuvreModifier

Elle s'installe en norvège dans les années 2000 et achève ses études à la National Academy of Fine Art, Oslo, en 2006. Elle obtient un diplôme supérieur à la Rijksakademie d'Amsterdam, en 2008.

La pratique artistique d’Anawana Haloba se fonde sur une recherche permanente consacrée à l’Histoire, à la culture et aux idéologies contemporaines. Pour la Biennale de Lyon 2017, Anawana Haloba propose deux projets. L'un s’intitule The sounds of silence, never heard before et s’inspire d’un poème écrit par l’artiste. L’œuvre convoque les images mentales qui sont apparues à l’artiste durant l’écriture de ce texte consacré à l’esclavagisme, à l’aliénation que provoque l’exil forcé et aux traumatismes liés à une vie d’apatride.

Expositions (sélection)Modifier

  • 2006 7ème Dak'Art Biennale de Dakar
  • 2008 Manifesta 7 Bolzano
  • 2009 Biennale de Venise ; The Greater G8 (GG8) AD MARKET
  • 2010 Anawana Haloba - A Reflection of a Several Self - Kunstnernes Hus, Oslo
  • 2013 Nothing to Declare? - World Maps of Art since '89 - AdK - Akademie der Künste, Berlin
  • 2015 Odyssées Africaines - BRASS - Centre Culturel de Forest
  • 2017 14e Biennale de Lyon, Mondes flottants ; Likuta za mazwahule / Legkotha (qui signifie « cour de justice dirigée par un homme venu de loin ») installation sonore performative qui joue sur le sens positif du mot « étranger » en swahili : mazwahule ne s’applique pas au nouvel arrivant dénué de toute culture mais plutôt au voyageur, à celui qui a beaucoup appris et a beaucoup à donner.

GalerieModifier

haloba9912.JPG


http://tanukiwo.free.fr/piwigo/galleries/artcont/lyon2017/haloba9968.JPG
Likuta za mazwahule / Legkotha Biennale de Lyon 2017



Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .