FANDOM


Bande à part film français réalisé par Jean-Luc Godard, sorti en 1964.

Analyse critiqueModifier

Franz fréquente Odile, une charmante jeune fille, lunaire et naïve, qu'il a rencontré lors de cours d'anglais dans un institut privé parisien. Odile révèle à Franz que sa tante Victoria qui l'héberge loue une chambre de son pavillon de Joinville à un mystérieux Monsieur Stoltz. Ce dernier y cacherait une grosse somme d'argent en liquide. Franz révèle cette opportunité à Arthur son inséparable compagnon. Petits délinquants à l'occasion, ils décident de s'emparer de l'argent et de s'enfuir en Amérique du sud. Arthur décide également qu'il aurait Odile, au grand dam de Franz, beaucoup plus maladroit, beaucoup moins sur de lui. Odile succombe à Arthur. S'ensuit un chassé-croisé amoureux sur fond de manipulation intéressée. Franz, trop bavard, révèle également son secret à l'oncle d'Arthur, criminel averti, qui décide de passer à l'action de son coté.

Bande à part est un polar prétexte, comme À bout de souffle. Les trois marginaux, Arthur, Franz et Odile exposent leurs amours, leurs rapines, un meurtre et un happy end, dans la grisaille de la banlieue parisienne. Ici Godard retrouve le noir et blanc, le réel parisien filmé à la Jean Rouch, un esprit à la Queneau, et aussi une certaine émotion proche du réalisme poétique d'avant-guerre. Mais de plus en plus nettement, Godard se désintéresse de l'histoire : les scènes les plus fortes du film sont des digressions, sans rapport avec l'action. Ainsi quand les trois amis décident de battre le record actuel de vitesse de visite du Louvre, détenu prétendument par un riche américain, ils le font en sept minutes, en courant tous les trois. Ou encore, quand ils parlent du silence, c'est très long, une minute de silence, remarquent les trois amis qui se taisent ensuite pendant une vraie minute.

Grand fan du film, le réalisateur américain Quentin Tarantino a appelé sa société de production A Band Apart, en référence au film. De plus, les personnages et l'histoire de Reservoir Dogs auraient une forte inspiration du film de Godard. Enfin, la scène où, dans un café, les trois amis dansent longuement le madison au son d'un juke-box entremêlé des pensées intimes des uns et des autres, sera reprise dans Pulp Fiction de Tarantino, en hommage direct à Bande à part.

DistributionModifier

  • Anna Karina : Odile
  • Sami Frey : Franz
  • Claude Brasseur : Arthur
  • Danièle Girard : la professeure d'anglais
  • Louisa Colpeyn : Madame Victoria
  • Chantal Darget : la tante d'Arthur
  • Georges Staquet : Le légionnaire
  • Ernest Menzer : l'oncle d'Arthur
  • Jean-Claude Rémoleux : L'élève buveur d'alcool

Fiche techniqueModifier

  • Titre : Bande à part
  • Titre américain : Band of Outsiders
  • Réalisation : Jean-Luc Godard
  • Scénario : Jean-Luc Godard
  • Musique : Michel Legrand et Jean Ferrat
  • Photographie : Raoul Coutard
  • Montage : Françoise Collin, Agnès Guillemot et Dahlia Ezove
  • Format : Noir et blanc - Mono
  • Durée : 97 minutes
  • Dates de sortie : 5 août 1964


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .