FANDOM


Bodhidharma ( chinois : Putidamo, pinyin Putídamo ou simplement Damo; ; tibétain : Dharmottara) est un moine indien, qui vécut probablement à la fin du 5e siècle . Bodhidharma est considéré traditionnellement comme le fondateur de l'école bouddhiste Chan - connue au Japon et en Occident sous le nom de Zen - et du monastère de Shaolin et son école de kung fu.

Bodhidharma est né dans le sud de l'Inde, peut-être dans la ville de Kânchîpuram vers 440. Il se rend en Chine vers 475 (certaines sources indiquent 520). Là, il visite plusieurs monastères, enseignant et donnant des sermons. La tradition dit qu'il aurait été invité à une audience avec l'empereur Wu Di de la dynastie Liang des dynasties du Sud en 520. Lorsque l'empereur lui demanda combien de mérites il avait engrangé par la construction de temples et de monastères, Bodhidharma répondit : « Rien ». Perplexe, l'empereur demanda alors : « Bien, quel est alors l'enseignement fondamental du bouddhisme ? », il répondit « La vaste vacuité ». « Écoute », dit alors l'empereur perdant patience, « pour qui te prends-tu ? », Bodhidharma répondit : « Je n'en ai aucune idée ».

Suite à cet entretien, Bodhidharma est bani de la cour, et la tradition dit qu'il s'assoit et entre en méditation pour les sept années qui suivent « écoutant le cri des fourmis. »


Une autre histoire affirme que Bodhidharma apporta le thé à la Chine. En effet, il aurait découpé ses paupières tout en méditant, pour éviter de s'endormir. Des buissons de thé auraient alors jailli de l'endroit où ses paupières seraient tombées à terre.

Bodhidharma se rend ensuite au temple de Shaolin, récemment construit dans le sud de la Chine, mais les moines refusent de le laisser entrer. Bodhidharma s'assoit alors et médite durant 9 années, fixant les murs d'enceinte du temple jusqu'à y faire des trous, ce qui entraîne le respect de moines qui lui permettent d'entrer. Là, il découvre les moines, qui passent leur vie à recopier des textes sacrés, dans un état physique épouvantable. Il les soumet alors à un régime d'exercices martiaux, techniques qui seront à l'origine des différentes écoles de kung fu.

Ceci est la légende sur laquelle s'est bâtie l'extraordinaire technique des moines de Shaolin. Bodhidarma a mis au point une synthèse entre le bouddhisme indien et le taoïsme. Son enseignement se formalise dans les Koans, ces aphorismes énigmatiques que les moines sont priés de résoudre et d'en découvrir les fondements conceptuels.

Ces mêmes fondements sont mis en œuvre dans les arts martiaux dont Shaolin devint le centre. Si certains historiens contestent que Bodhidarma ait jamais mis les pieds au Temple de Shaolin, il n'en reste pas moins que la doctrine dont il est le fondateur est considérée en Chine comme un édifice historique dont elle est l'héritière.

A la fin de sa vie il se fixa définitivement sur le Mont Tung Son ou il créa l’institut d’enseignement des vertus et techniques du Võ-Lâm.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .