FANDOM


Claude Sautet est né le 23 février 1924 à Montrouge (Hauts-de-Seine) et mort le 22 juillet 2000 à Paris; scénariste et réalisateur français.

Claude Sautet débute sa carrière cinématographie dans les années 1950 en tant que réalisateur en 1951 avec un court-métrage en 1951 et un long-métrage, Bonjour sourire (avec Henri Salvador, Louis de Funès et Jean Carmet) quatre ans plus tard. Mais il connaîtra un succès en 1960 avec Classe tous risques avec Lino Ventura et Jean-Paul Belmondo comme interprètes vedettes.

Mais il décide de changer de style en réalisant en 1969 Les Choses de la vie avec Michel Piccoli et Romy Schneider. Le succès de ce film l'encourage à persévérer dans la voie des films de genre dramatique sauf Max et les ferrailleurs avec le duo Piccoli/Schneider, qui est un film policier: il a tourné de grands films tels que César et Rosalie, Vincent, François, Paul... et les autres, Une histoire simple, Un mauvais fils et son dernier film Nelly et Monsieur Arnaud, pour lequel Michel Serrault recevra le César du Meilleur Acteur en 1996.

Il fut aussi scénariste de films comme Les Yeux sans visage, La Vie de château et Borsalino.

Il est enterré au cimetière du Montparnasse.


FilmographieModifier

RécompensesModifier

Scénario, dialogues ou adaptationModifier

  • Le fauve est lâché de Maurice Labro
  • Les Yeux sans visage (1959), de Georges Franju (+ premier assistant réalisateur)
  • Symphonie pour un massacre (1963), de Jacques Deray
  • Peau de banane (1963), de Marcel Ophuls
  • L'Âge ingrat (1964), de Gilles Grangier
  • Maigret voit rouge (1964) de Gilles Grangier
  • Échappement libre (1964), de Jean Becker
  • Monsieur de Jean-Paul Le Chanois
  • La Vie de château (1965), de Jean-Paul Rappeneau
  • Mise à sac (1967), d'Alain Cavalier
  • La Chamade (1968), d'Alain Cavalier
  • le Diable par la queue (1969), de Philippe de Broca
  • Borsalino (1970), de Jacques Deray
  • Les Mariés de l'an II (1971), de Jean-Paul Rappeneau
  • Mon ami le traître (1988), de José Giovanni
  • Intersection (1993), de Mark Rydell
  • Scénario écrit mais non tourné : Thomas l'agnelet (en collaboration avec Jean-Loup Dabadie pour Philippe de Broca, d'après un roman de Claude Farrère)
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .