FANDOM


Đà Nẵng ou Da Nang, anciennement appelée Tourane par les Français lors de la colonisation française, est une ville de la région de la Côte centrale du Sud du Viêt Nam.

Da Nang est située à environ 760 km de Hanoï, l'actuelle capitale, et presque 950 km de Hô-Chi-Minh-Ville. Elle a été occupée par les Français puis par les Américains. C'est aujourd'hui, la quatrième ville du pays. Longtemps considérée comme une ville de province, la ville connaît un boom économique symbolisée par ses nombreux et récents gratte-ciels. Elle est à proximité des sites historiques de My Son et de Hôi An. L'ancienne cité appelée Indrapura, capitale du Champā entre 875 et 978 se trouve proche de la ville.

Le Musée d'Art cham de Da Nang a été créé par Henri Parmentier en 1915 et présente la plus belle collection des antiquités de la Culture cham dans le monde.

Da Nang est située à proximité de Hué, l'ancienne capitale impériale jusqu'à l'empereur Bao Dai sur l'estuaire du fleuve Han et au pied de la montagne Sơn Trà.

La ville de Da Nang compte près d'un million d'habitants.

Le port baptisé Port de Tiên Sa est facile d'accès et bien abrité, qui occupe une place importante dans les routes commerciales du Pacifique. Da Nang est le centre du commerce, de l'éducation et des transports du Vietnam central. Il exporte une bonne partie des productions agro-alimentaires du Viêt Nam, comme le poisson séché, le riz, le thé ou la sauce de poisson (nước mắm).

HistoireModifier

La ville est cédée à la France, en 1787-1788, à la suite de l'aide de l'armée française pour installer Quang Trung, qui devient empereur. En 1788, est aussi cédé l'archipel de Poulo-Condore à la France. La France, qui avait perdu ses possessions en Inde, entre 1761 et 1763, souhaitait reconstruire un nouveau projet colonial en Asie. Le projet de l'administration de Louis XVI était d'installer un protectorat en Annam et Tonkin, puis conquérir toute l'Indochine. Mais ce projet ne se remet pas de la Révolution française, entre 1789 et 1799. Les territoires sont repris par l'empereur Quang Trung, entre 1795 et 1800. Lors du traité de Vienne de 1815, les deux territoires ne seront même pas évoqués.

En août 1858, les troupes franco-espagnoles commencèrent le Siège de Tourane sur ordre de Napoléon III, pour débuter l'occupation coloniale de la région. Comme pour une concession, la région a été rebaptisée Tourane (translittération en français de Cua Han, embouchure de la rivière Han). Elle vint à être considérée comme une des cinq plus grandes villes de l'Indochine, avec Hanoï, Saigon-Cholon, Haiphong.

Pendant la guerre du Viêt Nam, la ville fut le siège d'une base aérienne importante utilisée tant par les Sud-vietnamiens que par les forces aériennes des États-Unis. Les réfugiés de la ville de Hué ont contribué à une hausse de la population au lendemain des évènements militaires de Hué en 1968, population qui dépassa alors le million d'habitants.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .