Les voyages de Nezumi Wiki
Advertisement

Earthworks est une exposition réalisé à la Dwan Gallery, New York, du 5 au 30 octobre 1968

Propos[]

Commissaire: Virginia Dwan

Présenté dans Newsweek et le New York Times en juillet 1968, le «  Earth Art » apparaît comme la nouvelle tendance artistique qui va marquer la saison artistique de la rentrée 1968. Cet art participe au renouvellement du regard sur le paysage et l’environnement, accompagnant le développement de l’intérêt pour les questions d’écologie dans la société américaine au cours des années 1960. Pourtant les démarches qui sont présentées semblent moins animées par une volonté de protéger l’environnement, que de s’inscrire dans une recherche esthétique qui se place à la croisée des investigations artistiques qui agitent alors la scène new yorkaise comme le «  Conceptual Art » et l'«  Anti Form », qui s’élaborent parallèlement.

Cette exposition est souvent présentée comme un prologue au « Land Art », une appellation aujourd’hui répandue qui apparaît au même moment. Par ailleurs , un changement majeur apparait, puisque l'exposition présente quelques réalisations mais surtout des photographies d'œuvres extérieures.

La publication du texte de Robert Smithson «  A Sedimentation of the Mind : Earth Projects  » dans Artforum le mois précédant l’ouverture de l’exposition chez Dwan, dont il est l’un des initiateurs, lance le processus. Smithson apparaît comme le théoricien du Earth Art. Son texte présente sa réflexion sur un ensemble d’artistes parmi lesquels figurent les dix participants à l’exposition. Une partie de ces artistes bénéficie déjà d’une certaine visibilité sur la scène new yorkaise. Andre, LeWitt, Morris et Smithson se sont fait connaître sous le label « Minimal Art », notamment lors de l’importante exposition Primary Structures en 1966 qui a institutionnalisé le label. Oldenburg est pour sa part connu pour ses Happenings au début de la décennie et ses sculptures molles souvent associées au Pop’Art. Quatre autres artistes viennent de Californie : Walter de Maria, arrivé à New York en 1960 en même temps que Morris , développe un travail hybride entre performance, musique et art visuel. En est révélateur le texte «  Art Yard  » (1959) proposant une excavation comme performance et qui, publié dans An Anthology, est souvent considéré comme un précurseur au « Earth Art ». Présentant Cage (1966), en hommage à John Cage, lors de Primary Structures, il se trouve lui aussi classé sous le label « Minimal Art » au milieu de la décennie, lorsqu’il entre chez Dwan. Michael Heizer, Dennis Oppenheim et Stephen Kaltenbach , quant à eux, s’installent à New York au milieu de la décennie. Si en septembre 1968 ces trois jeunes artistes sont quasiment inconnus, Earth Works va contribuer à lancer leur carrière. Arrivé en 1966, Heizer abandonne la peinture à la fin de l’année 1967 pour se consacrer à ses premières excavations dans le désert. Il rencontre de Maria au cours de cette période, qui le présente à son mécène Robert Scull et à sa galeriste Virginia Dwan.

Artistes[]

Galerie[]

vdwan68.jpg
L'organisatrice: Virginia Dwan
morrisew.jpg
Robert Morris
smiths681.jpg
Robert Smithson, Non Site
demaria68.jpg
De Maria, Desert Cross
Advertisement