FANDOM


Afficher la carte Bing détaillé de ce lieu
Galerie de photos sur Huchuy Cusco

Huchuy Cusco, site archéologique de la Vallée sacrée des Incas. On trouve aussi les graphies quechua Huch'uy Qusqu ou Huch'uy Qosqo

Le nom dérive du quechua et signifie "petit Cuzco". Cependant ce nom ne date que du 20e siècle, le site étant connu préalablement sous celui de Kakya Qawani.

Huchuy Cusco est situé environ à 20 km à vol d'oiseau au nord de Cuzco, à 3600 m d'altitude, dominant de 600m le fond de la Vallée et le village de Calca. Il n'est actuellement accessible qu'à pied, à au moins 3 h de marche d'une route carrossable. Le camping pour une nuit est permis sur les terrasses supérieures des ruines.

DescriptionModifier

On y trouvera des bâtiment de deux et trois étages, en pierre et/ou en adobe, des bains, des réservoirs à eau, des temples importants à porte et à fenêtres à double jambages, niches pour objets sacralisés et/ou momies et des maisons d'habitation, des jardins de cultures en terrasses, des places etc.

de grands réservoir d'eau aussi grand qu'une piscine olympique, "piscine" à la quelle on accède par des "Takilpas" ou marches enchassées dans la parois.

Ce bâtiment possèdait trois étages dont deux en blocs de pierre de tailles parfaitement ajusté et portant dans le pourtour intérieurs de niches pour idôles et objets sacrés, le troisième étage étant lui en adobe et possédant également des niches de même fonction.

HistoireModifier

L'Inca Hatun Tupac lorsqu'il prit la succession de son oncle comme nouvel Inca se rappela un rêve marquant où il avait "vu" le dieu Tecse Viracocha. Promesse d'extension de territoire et de gloires incas. Il prendra le nom de ce dieu et deviendra 8e Inca de la dynastie renommé Viracocha. Sous ce nom, il se montrera au début un petit chef de guerre qui affrontera les Caytos de Calcas qu'il soumettra exigeant de leur part en tribut la construction d'un palais de l'autre côté du fleuve Wilcamayu bien haut sur le versant dans la cité de Paucar Inca. L'Inca s'occupera de ses troupes, mais aussi d'assurer sa descendance en ayant de nombreux fils, d'abord avec celle qu'il a pris pour reine ou "coya" Mama Runtu puis avec quelques concubines dont sa favorite Churi Cumpi. Laquelle courtisane et intrigante s'arrangera pour que l'inca vieillissant ne voit plus qu'elle et les enfants qu'il a eu d'elle "Urco" et "Suksu". Elle s'arrange d'ailleurs pour que contrairement à la tradition inca des seigneurs, ses enfants soient gâté à l'extrême par son père et soient désignés par lui pour devenir ses successeur contrairement à l'usage qui veut que ce soit le premier fils eut avec la reine en titre, même si l'Inca garde toute faculté de désigner le successeur qui lui convient le mieux. Dès lors Urco devient l'héritier en titre et son frère devient le chef de lignage ou panaca. Pour en attester le lignage prendra son nom et deviendra la "Suksu" Panaca Mais lorsque les armées Chancas se font menaçantes Viracocha se trouvant trop vieux pour mener à bien les campagnes militaires, veut abdiquer en faveur de Urco. Mais, celui-ci n'a guère l'envie de prendre des risques, pas plus que son frère Suksu, d'ailleurs Churi Cumpi, leur mère convaincra le vieil Inca de se retirer avec elle et eux ainsi que toute une cour à sa dévotion dans le fameux petit village où les Caytos lui avaient construit un palais. Le site est superbe et domine la Vallée Sacrée possède des sorties en multiples directions.

Il est pourvu de tout ce qui est nécessaire: immenses terrasses de culture pourvues de terres fertiles, bien ventilées et irriguées par une belles rivière qui descend de la montagne en une succession de cascatelles et par des canaux qui apportent de l'eau en abondance. Les agriculteurs de la zone produisant d'ailleurs pommes de terre et maïs réputés dans la région. Des chaskis le tiendront au courant de l'évolution des choses, tandis qu'il bénéficiera des avantage de cette retraite dorée, avec paysages magnifiques, bains, courtisans, courtisanes, prêtres, agriculteurs, pages, serviteurs, servantes, esclaves, soldats, officiers de hauts rangs.


Laissant le soin aux fils de la reine de défendre la capitale et d'affronter les Chancas. Considérant que le lieu où réside l'Inca est le nombril du monde qu'il dirige. On rebaptisera la cité "petit Cusco" ou "Huchuy Cusco" écrit aussi selon les auteurs Uchuy Cuscu ou Juchuy Q'osqo. Il fera agrandir la cité et s'y installera et y restera jusqu'à la fin de ses jours tandis que Cusi Yupanqui troisième fils de la reine ou Coya Mama Runtu grâce à une audace et une ingéniosité folle, vole de victoires en victoires et non seulement sauve la capitale mais inflige une défaite cuisante aux Chancas qu'il écrase. Sa popularité devient alors telle que nul n'imagine autre que lui comme nouvel Inca, même une des concubines d'Urco, écoeurée de la lâcheté de son époux et enthousiasmée par les récits glorieux chantant les louanges et victoires du jeune officier parviendra à s'enfuir pour rejoindre Cusi Yupanqui. Urco n'apprécie guère et tend une embuscade pour éliminer ce rival potentiel, mais Cusi Yupanqui est alerté par ses espions. Il tend une contre embuscade à Urco et le tue en combat singulier. Et vient en rendre compte à son père. Lequel trop vieux, brisé de chagrin et de honte abdique. Il ne reste plus à l'Inca Viracocha devant l'impressionnante pression du peuple que de désigner alors à Cusi Yupanqui comme neuvième Inca. Lequel prendra alors le nom de Pachacutec. Et se déclarera comme son peuple fils du Soleil ou "Intipchurin". Soucieux de ne plus voir la capitale menacée par des troupes ennemies il décide d'étendre les territoires et s'assure pour ce faire la collaboration d'autres de ses frères et officiers, vassaux et nouveaux vassalisés, galvanisés par les victoires, que Pachacutec sait auréoler d'une volonté et d'une force divine. Lors d'une de ses campagnes son père décède. Il reviendra pour les obsèques qu'il fera en grande pompe.

Un siècle plus tard Gonzalo Pizarro frère du chef des Conquistadores du Pérou Marquis de Nouvelle Castille (Francisco Pizarro) trouvera, dira-t-il, la momie de Viracocha à Huchuy Cusco et tellement bien traitée et conservée qu'à sa grande stupeur elle lui avait paru vivante. Une "sorcellerie" de plus selon lui. Il déclarera avoir détruit la momie par le feu. Il fouille partout, saccage, s'accapare des valeurs qu'ils considèrent l'or, l'argent, etc. Et s'en va. Puis la cité tout doucement retournera dans l'oubli.

Quelques siècles plus tard elle ressort doucement de sa longue léthargie pour offrir un splendide but de randonnée à des voyageurs avides de panoramas superbes, d'un peu d'effort physique et d'aventure, mais aussi d'histoire avec un grand H.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .