FANDOM


Ieyasu Tokugawa ( japonais 徳川家康, Tokugawa Ieyasu) , (31 janvier 1543 - 1er juin 1616) daimyo puis shogun du Japon.

Il est le dernier des trois unificateurs du Japon de la période Sengoku. Ces unificateurs sont, dans l'ordre, Nobunaga Oda, Hideyoshi Toyotomi (aussi nommé Hashiba) et lui -même.

HistoireModifier

Ieyasu Tokugawa nait le 31 janvier 1543 sous le nom de Takechiyo Matsudaira . Il était l'héritier du clan Matsudaira, petit clan de la province du Mikawa (Préfecture d'Aichi), déchiré entre les puissants clans Oda et Imagawa.

En 1548, les Oda envahissent le Mikawa. Le père de Ieyasu, Matsudaira Hirotada demande l'aide d'Imagawa Yoshimoto, daimyo du clan Imagawa, qui accepte à la condition qu'Hirotada lui envoie son fils en tant qu'otage. Hirotada s'exécute, Ieyasu, part donc pour Sunpu (l'actuelle Shizuoka). Mais Oda Nobuhide, le daimyo du clan Oda, a eu vent de la tractation et il intercepte Ieyasu et sa suite. Il menace ensuite Hirotada de tuer son fils s'il ne récuse pas son pacte avec Imagawa Yoshimoto pour s'allier aux Oda, Hirotada refuse, arguant que laisser son fils mourir ne ferait que sceller plus encore le pacte le liant aux Imagawa. Nobuhide ne fera finalement aucun mal à Ieyasu.

L'année suivante, en 1549, Hirotada meurt et Nobuhide succombe à une épidémie, laissant le clan Oda dans une grave désorganisation. Imagawa Yoshitomo envoie Imagawa Sessai assièger le château où se trouve Oda Nobuhiro, fils aîné et successeur de Nobuhide. Le siège tourne vite à l'avantage des Imagawa, mais Sessai rencontre Oda Nobunaga, fils cadet de Nobuhide, afin de lui proposer un marché: il lèvera le siège à condition que les Oda lui livrent Ieyasu. Les Oda ne peuvent qu'accepter le marché, et Ieyasu arrive à Sunpu le lendemain. Il y sera bien traité. De six ans jusqu'à quatorze ans, Ieyasu reste l'otage des Oda puis des Imagawa.

En 1556, Ieyasu obtient le droit de retourner sur ses terres du Mikawa. Puis il se marie pour la première fois et change son nom en Matsudaira Motoyasu. Ieyasu fait ses premiers pas en tant que tacticien dans une campagne contre les Oda qu'il mène sur ordre de Yoshimoto. Il y remporte quelques victoires de relative importance, qui lui permettront de commencer à se faire un nom.

En 1560, Imagawa Yoshimoto assemble une armée d'environ 25 000 hommes et marche vers Kyôto, la capitale, afin d'obtenir de l'empereur le titre de shogun. Ieyasu, à la tête de son armée, fait partie des troupes mais est détaché du gros de l'armée pour attaquer un fort frontalier. Il y reste ensuite pour le défendre, ce qui lui permettra d'éviter la bataille surprise d'Okehazama qui sera un vrai désastre pour les Imagawa et de regagner sa liberté. Apprenant la défaite d'Okehazama, Ieyasu bat en retraite, puis contacte Nobunaga en vue d'organiser une alliance.

En 1561, Ieyasu capture le château de Kaminojo, possession Imagawa, et y capture des membres de la famille d'un proche d'Imagawa Ujizane, successeur de Yoshimoto, cette capture lui permet de récupérer sa femme et son fils (en échange de ses prisonniers), ainsi que de prouver sa bonne volonté à Nobunaga. Ieyasu devient donc vassal de Nobunaga, et il le reste jusqu'à la mort de ce dernier. Ieyasu se consacre à la réorganisation de son clan et de son domaine: il récompense ses vassaux en leur accordant des terres à Mikawa. Ces hommes auront une grande importance dans les nombreuses batailles qu'Ieyasu livrera tout au long de sa vie, et parmi eux on compte notamment Honda Tadakatsu, Ishikawa Kazumasa et Haruzuke Mizuki.

En 1566, il demande à l'empereur l'autorisation de changer son nom en Ieyasu Tokugawa , ce qui lui est accordé. À ce moment-là, il déclare descendre des Minamoto, ce qui lui apporterait en cas de position de force une grande crédibilité pour être nommé shogun. Mais Ieyasu demeure vassal de Nobunaga, et il participe à toutes les batailles importantes aux côtés des Oda: ainsi, il est présent lors de la prise de Kyôto en 1568.

En 1570 il agrandit son territoire en prenant le reste des terres Imagawa à l'issue d'un pacte avec Takeda Shingen, pacte qui lui couta cher puisque Shingen prit Sunpu avant lui, l'empêchant ainsi d'annexer le Suruga.

Fin 1571, Shingen qui s'est allié aux Hojo envahit le Totomi, qui appartient aux Tokugawa. Ieyasu rallie ses hommes et les deux armées se rencontrent au début de l'année 1572, à la bataille de Mikata-Ga-Hara, où les Tokugawa essuient une cuisante défaite: Ieyasu échappe de peu à la mort. Suite à cela, Ieyasu refuse le combat contre Shingen, vivant dans un état de siège permanent. Mais Shingen Takeda meurt au printemps 1573, et Takeda Katsuyori, son fils et successeur, s'avère incapable de capitaliser les écrasantes victoires de son père.

En 1575, Katsuyori attaque le château de Nagashino, à Mikawa, et Ieyasu appelle Nobunaga à la rescousse. Celui-ci vient personnellement à la tête d'une grande armée. L'armée Tokugawa-Oda, forte de 38000 soldats affronte l'armée Takeda à la bataille de Nagashino. Katsuyori est vaincu, mais il parvient à s'enfuir et se retire sur ses terres de Kai.

En 1579, la femme de Ieyasu et son fils aîné Nobuyasu sont accusés de conspiration avec les Takeda. Ieyasu ordonne à son fils de se faire seppuku et sa femme est exécutée.

Au printemps 1582, Nobunaga est assassiné par l'un de ses vassaux: Akechi Mitsuhide. Ieyasu est, à ce moment-là, dans les environs d'Ôsaka et, n'étant pas en mesure d'affronter Mitsuhide, il se voit contraint de rentrer chez lui en évitant les troupes de son ennemi qui le cherche pour l'exécuter. Les deux clans, en fait, ne s'affronteront pas, et passeront un accord stipulant que Ieyasu garde le contrôle de Kai et Shinano, tandis que les Hojo prendront le contrôle de la province de Kazusa.

En 1584, Ieyasu soutient Oda Nobukatsu contre Hideyoshi. Nobukatsu, fils de Nobunaga, voulait succéder à son père et contestait ainsi le pouvoir d'Hideyoshi, le fait qu'Ieyasu le soutienne n'était qu'une manière de provoquer les Toyotomi, de générer un affrontement avant que la puissance d'Hideyoshi ne devienne trop grande pour qu'il soit vaincu. Ieyasu envoie donc une armée au château d'Owari, Hideyoshi répond en conduisant une armée dans la province du même nom. Les deux armées se rencontrent une première fois à la bataille de Komaki, une simple escarmouche, puis à la bataille de Nagakute. Un an plus tard, les deux daimyos décrètent une trêve sous l'impulsion de Nobukatsu, puis Ieyasu se rend en 1586 à Ôsaka pour y rencontrer Hideyoshi et lui faire allégeance. Pendant les deux tentatives d'invasion de la Corée (1592 et 1597) Ieyasu sera présent au quartier général mais n'enverra aucun homme sur place.

En 1590, après avoir soumis Shikoku et les Shimazu de Kyushu, Hideyoshi attaque Hojo Ujimasa, grand daimyo du Kanto. Ieyasu envoie 30 000 hommes sur place, qui se joignent à l'armée Toyotomi qui atteint alors un total de 160 000 hommes. Après la prise de plusieurs châteaux frontaliers, l'armée met le siège devant le château d'Odawara où les Hojo se sont enfermés. Le siège dure six mois aux termes desquels il sera pris. Les chefs Hojo se suicident et Hideyoshi offre à Ieyasu de prendre le contrôle de leurs provinces en échange des cinq qu'il possède (Mikawa, Totomi, Suruga, Shinano, Kai) Ieyasu accepte et emménage sur ses nouvelles terres: après 450 ans de règne sur le Kanto, après avoir dirigé le Japon pendant la décadence des Minamoto, les Hojo ne sont plus.

Ieyasu prend possession des provinces Hojo, plus riches que celles qu'il possédait auparavant. Il établit sa capitale à Edo (江戸, l'actuelle Tôkyô) mais s'éloigne d'Hideyoshi et donc du centre politique du pays.

Après la mort de Hideyoshi Toyotomi en 1598, le combat commence presque immédiatement entre les 5 régents qu'il avait mis en place pour gérer la minorité de son fils Hideyori Toyotomi (né en 1593). Ieyasu Tokugawa prend rapidement l'avantage. Il obtient, en 1600, le soutien de la moitié des daimyō en écrasant une coalition de rivaux dans l'ouest du Japon au cours de la bataille de Sekigahara et devient, de facto, le dirigeant du pays. Il fait épouser à Hideyori sa petite-fille, Senhime, âgée de sept ans, puis s'en débarrasse définitivement en 1615, prétextant un différend au sujet d'une inscription dans un temple.

En 1603, après s'être fait attribué le titre de shogun, il fait du village de Edo, où il avait établi ses quartiers généraux, la nouvelle capitale. Ieyasu est le premier shogun de la dynastie des Tokugawa, qui règnera sur le Japon jusqu'en 1868 (révolution Meiji).

À sa mort, il a été enterré à Sunpu dans le sanctuaire s'appelant Kunōzan Tōshō-gū. Son corps est ensuite déplacé à Nikkô. Le mausolée de Ieyasu Tokugawa se situe dans le sanctuaire Tōshō-gū, de Nikkō.

La personnalité de IeyasuModifier

Le seigneur Ieyasu avait de nombreux atouts qui lui ont permis d'accéder au pouvoir. Il n'était pas très apprécié du peuple mais était craint et respecté pour son charisme et sa ruse. Il était calculateur et subtil et a souvent modifié ses alliances au moment où cela l'arrangeait. Il s'est d'abord allié à Takeda Shingen puis changea d'avis et fut responsable de la mort de Shingen et de son fils. Il s'est allié au clan Hojo puis rejoint l'armée d'Hideyoshi qui le détruisit et c'est Ieyasu qui récupéra leur territoire. Ce genre de comportement était courant dans une période de violence, de mort soudaine et de trahison.

Il était aussi capable d'une grande loyauté, une fois allié à Oda Nobunaga, il n'alla jamais contre lui et les deux chefs ont profité de leur longue alliance. Il était connu pour sa loyauté envers ses amis et ses vassaux qu'il récompensait.

Dans ses relations personnelles, Ieyasu manifesta le même tempérament que celui qu'il avait avec des étrangers. Il eut 19 femmes et concubines, qui lui donnèrent 11 fils et 5 filles, dont Hidetada Tokugawa (1579 -1632), le 2e shogun.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .