FANDOM


Afficher la carte de ce lieu
Galerie de photos sur Kamakura

Kamakura (en japonais : 鎌倉) est une ville du Japon située au bord de l'océan Pacifique dans la préfecture de Kanagawa, à environ une heure de train de Tokyo et un peu moins de Yokohama.

Kamakura , sur le site principal Nezumi Dumousseau

Kamakura est une ville historiquement importante pour le Japon. En 1192, le Shôgun Minamoto no Yoritomo décida d'installer sa nouvelle capitale à Kamakura, y déplaçant du même coup le centre politique du Japon. C'était l'époque où les Shoguns prenaient le dessus sur l'Empereur (Mikado). Le gouvernement de Kamakura domina le Japon pendant plus d'un siècle, jusqu'en 1333 (ère Kamakura)

Aujourd'hui, Kamakura est une ville balnéaire, touristique et bien tranquille pour le touriste arrivant en train depuis Tokyo. L'été, sa longue plage est courue. Apprécié des densha-otaku, un train ancien sur une seule voie traverse la ville.

MonumentsModifier

Parmi de nombreux temples, mausolés et monuments historiques, le monument le plus célèbre aujourd'hui est très certainement le grand bouddha de Kamakura, le deuxième plus grand du Japon après celui de Nara, autre ancienne capitale. Ce daibutsu est une sculpture en bronze, fondue vers 1252, d'une hauteur de l'ordre de 13 m. Le bâtiment qui abritait ce grand bouddha de Kamakura aurait été détruit, selon les sources, soit par un typhon, soit par un tsunami, à la fin du 15e siècle siècle. Le grand Bouddha de Kamakura n'est pas directement à la station de Kamakura. Il faut prendre un train local longeant la mer pour la station (Station Hase). Entre la gare et le Daibustu, sur la gauche en montant au Daibutsu, se trouve un vaste temple Hase, avec cloche, jardins, grottes, trésors divers et une vue sur la baie.

Au cœur de la ville, face à la mer et séparée d'elle par une longue allée plantee de cerisiers et bordée de lanternes de pierre, se trouve le temple de Hachiman, dieu de la guerre, divinité tutélaire du clan Minamoto. On raconte que plusieurs centaines de guerriers du clan se sont suicidés dans ce temple suite à une défaite sévère lors des guerres contre le clan Taira, qui allait aboutir à l'instauration du Shogunat. Au pied à gauche de l'escalier qui mène au temple, se trouve un arbre de très large section, célèbre parce qu'il aurait servi de cachette lors de l’assassinat du frère d'un Shogun.

En arrière de la ville, dans des collines protégées de la construction, on trouve de nombreux temples et leurs larges domaines ; certains sont le siège des écoles du bouddhisme zen japonais.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .