FANDOM


Classification classique
Kereru
sous-embranchement Vertebrata
classe Aves
ordre Columbiformes
famille Columbidae
genre Hemiphaga
Hemiphaga novaeseelandiae
Gmelin, 1789

Le Carpophage de Nouvelle-Zélande (Hemiphaga novaeseelandiae) est la seule espèce de pigeons de Nouvelle-Zélande. Les Māori l' appellent kererū dans la majeure partie du pays mais kūkupa et kūkū dans certaines parties de l'île du Nord. Il diffère du Pigeon ramier européen par la beauté de son plumage d'un bleu vert argenté contrastant avec l'éclat de son torse blanc. Il a les pattes et le bec rouges.

Il est réputé pour sa gourmandise et dévore avec avidité les jeunes pousses des arbres et buissons et se gave de baies de miro qui Les pigeons de Nouvelle-Zélande sont généralement considérés comme frugivores , principalement en mangeant des fruits d'arbres indigènes. Ils jouent un rôle écologique important, car ils sont les seuls oiseaux capables de manger les plus gros fruits et drupes indigènes (ceux dont le plus petit diamètre est supérieur à 1 cm), tels que ceux du taraire , et donc de répandre les graines intactes. Alors que les fruits constituent la majeure partie de leur alimentation, le pigeon néo-zélandais mange également les feuilles et les bourgeons, en particulier le feuillage riche en azote pendant la reproduction.

Une de leurs feuilles préférées à manger provient d'une plante introduite, le prunier commun . Le régime alimentaire change de façon saisonnière en fonction de la disponibilité des fruits, et les feuilles peuvent constituer la majeure partie du régime alimentaire à certaines périodes de l'année, par exemple lorsque les fruits sont peu nombreux.

Son vol est bruyant. Cet oiseau aime épater la galerie en prenant d'énormes élancées dans les airs pour retomber à pic de manière vertigineuse.

Les pigeons néo-zélandais nichent dans les arbres, pondent un seul œuf dans un nid fragile constitué de quelques brindilles jetées ensemble. L'œuf est incubé pendant 28-29 jours et le jeune oiseau prend encore 30-45 jours avant de se reproduire. Dans les conditions favorables (fruits abondants) les pigeons peuvent nicher avec succès jusqu'à quatre fois.

Sa chair était très appréciée des Māori, mais il est aujourd'hui protégé en vertu de la Loi sur la faune.


http://tanukiwo.free.fr/piwigo/galleries/NZ/isud/DSCN2582.JPG

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .