FANDOM


Kirin (麒麟 kirin mais aussi ikkakujū, en mandarin 麒麟 qílín, en vietnamien kỳ lân) animal composite fabuleux japonais issu de la mythologie chinoise et possédant plusieurs apparences.

Le kirin tient généralement un peu du cerf et du cheval, possède un pelage, des écailles ou les deux, et une paire de cornes ou une corne unique semblable à celle du cerf. Créature cosmogonique et roi des animaux à pelage, il ne réside que dans les endroits paisibles ou au voisinage d’un sage, en découvrir un est toujours un bon présage. On lui prête aussi le pouvoir d'amener un fils talentueux qui fera de grandes choses. Il apparait dans les textes, mais pas toujours dans les représentations, avec une corne unique.

Il est quelquefois assimilé à la licorne des mythologies occidentales.

!!!!Origine chinoise

Selon le Livre chinois des rites, les quatre animaux sacrés sont le tigre blanc de l'ouest (Byakko), le phénix rouge du sud (Suzaku), le dragon vert de l'est (Seiryuu) et la tortue noire du nord (Genbu) qui apparurent en même temps que le géant Pangu (P'an Ku) et l'aidèrent à la création du monde, puis devinrent les animaux souverains du règne animal. La licorne jaune, alias kirin, symbolise le 5e élément : la Terre. Le kirin règne sur les animaux à poil, le phénix sur ceux à plumes, le dragon sur les bêtes à écailles et la tortue sur celles à carapace.

La symbolique la plus classique du kirin est celle de la « licorne donneuse d'enfants », dont l'origine semble remonter à la légende dorée de Confucius.

Le kirin est aussi un symbole de justice ancien, et se substituait peut-être à un bélier. L'emblème des justiciers était un cerf à corne unique, peint dans les tribunaux sous la dynastie Han.

Selon le Shuowen jiezi , dictionnaire de la dynastie Han, le kirin est un animal doux et aimable, généralement décrit avec un corps de grand cerf, une queue de bœuf, le front d'un loup et les sabots d'un cheval. Sa peau aurait porté un pelage de cinq couleurs : jaune, rouge, bleue, blanche et noire, et il mesurait douze coudées de haut. D'autres observateurs le décrivent avec un corps de cheval couvert d'écailles. Sa voix mélodieuse aurait le timbre d'une cloche et rappellerait d'autres instruments de musique. Il porte une corne charnue au milieu du front ou deux .

Le kirin est l’incarnation même de l’harmonie : sa démarche est régulière, il ne fait pas un pas sans avoir regardé auparavant où il va mettre le pied et ne détruit rien sous son sabot, pas même les brins d’herbe. Il ne traverse que les bons endroits et couche en terrain plat. Végétarien, il ne mange rien qui ne soit parfait, aucun animal ne craint ses traces invisibles mais il est souvent seul et peut marcher sur l'eau comme sur terre. Un érudit de l'époque Han dit qu'il est la plus noble des créatures animales, l’emblème du bien parfait et qu'il peut vivre mille ans.

Selon certains, le cri du mâle présage l’apparition d’un sage, celui de la femelle le retour à la paix. Le cri d’été est favorable à la croissance des enfants, celui d’automne restitue les forces. Malgré son tempérament pacifique, le kirin peut, pour lutter contre le mal, cracher des flammes et rugir d’une voix de tonnerre.

!!!!Kirin au Japon

Le kirin est bien connu de la culture japonaise, où il porte parfois le nom de ikkakujū (麒麟), contraction de ichi (« un »), kaku (« corne ») et jū, (« bête »), littéralement "bête à une corne". Des personnages de dessin animé s'en inspirent, comme le "kirin" de Petshop of horror, les kirin des Douze Royaumes ou le Dieu-cerf (シシ神, Shishi-gami) de Princesse Mononoké.

Pour restaurer la paix dans le pays, après les longues périodes de guerre civile, le gouvernement Tokugawa a sélectionné des grands maîtres du confucianisme qui rapidement ont enseigné cette philosophie aux seigneurs locaux et au peuple et celle ci est alors devenue un des fondements fort du système féodal japonais.

Dans les familles de samourai, les enfants, dès leur plus jeune âge étaient poussés à l’étude des principes du Confucianisme. C’est probablement à cette époque qu’ils ont trouvé l’image du kirin intéressante.

Des objets d’art portant des représentations de kirin peuvent être vu dans des galeries d’art. Les plus anciens de ces objets ont été importés de Chine. Il s’agit d’objets utilisés dans le culte Bouddhiste. On peut également voir des kirin sur des jeux de go ou sur des miroirs.

L’objet le plus ancien créé au Japon est le « Chôjû Giga » (une caricature d’oiseaux et d’animaux probablement dessinée au 12ème siècle) qui se trouve au temple Kôzan-ji à Kyoto.

A Nikkô au temple Tôshôgu qui a été érigé au milieu du 17ème siècle et qui est dédié à Tokugawa Ieyasu (1er shogun de la famille Tokugawa), on peut voir partout des dessins et des gravures de kirin.

!!!!La girafe

En japonais, avec la même prononciation, キリン kirin désigne la girafe. Les premières girafes amenées en Chine au 15e siècle furent reconnues comme des kirin

!!!!Brasserie Kirin

Kirin Brewery Company, Ltd. (麒麟麦酒株式会社, Kirin Bīru Kabushiki-gaisha) est une des trois plus importantes brasseries japonaises avec Asahi et Sapporo. La marque phare est la Kirin, dont le logo reprend l'iconographie du monstre.

%center%Loc:kirin.jpg


(:include creaturejap:)

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .