FANDOM


Le Dîner de cons est un film français, réalisé par Francis Veber, sorti sur les écrans en 1998. Il s'agit de l'adaptation de la pièce de théâtre du même Veber dans laquelle Jacques Villeret jouait le même rôle.

SynopsisModifier

Chaque mercredi Pierre Brochant, célèbre éditeur parisien, organise avec des amis un « dîner de cons » : chaque organisateur amène avec lui un « con » qu'il a déniché au hasard. Ensuite, les organisateurs se moquent des « cons » toute la soirée sans que ces derniers ne s'en rendent compte. À l'issue du repas, on choisit le champion. Un ami lui en a trouvé un fabuleux : François Pignon qui se passionne pour les constructions en allumettes. Mais rien ne va se dérouler comme prévu…à la fin on va se demander qui est vraiment con dans l'histoire.

DistributionModifier

Fiche techniqueModifier

  • Titre : Le Dîner de cons
  • Réalisation : Francis Veber
  • Scénario, Adaptation et Dialogue : Francis Veber
  • Assistants à la mise en scène: Bernard Seitz, Laurence Lemaire, Christophe Gachet, Laurent Petrelli, Noura Lauzier, Valérie Novel, Evelyne Baussant
  • Musique : Vladimir Cosma (éditions LAM Larghetto Music)
  • Orchestre dirigé par Vladimir Cosma, arrangements de Edouard Dubois, production musicale: Pierre-Richard Muller
  • Musiciens : Philippe Catherine(guitare), Romane, Jean-Michel Bertin
  • Images : Luciano Tovoli, assisté de Dominique Delguste, Sébastien Pentecouteau, David Koskas, Steve Moreau
  • Montage : Georges Klotz, assisté de Viviane Gorvest
  • Création des décors : Hugues Tissandier, assisté de Gilles Baillot, Thierry Gratien, Virginie Hernyann, Bertrand Laval, Pascal Peignet, Brigitte James-Renard, Christian Vallat, Gilles Boillot
  • Costumes : Jacqueline Bouchard, assistée de Mark Dykmeyer, Caroline Gauthier, Guy Montbillard, Aurore Vincente
  • Date de sortie : 15 avril 1998
  • Société de production : Gaumont, EFVE, T.F.1 Films Production, avec le concours de T.P.S Cinéma
  • Distribution : Gaumont International
  • Directeur de production : Philippe Desmoulins, Henri Brichetti, Yann Arnaud-Legall, Pierre d'Hoffelize, Florent Valentin
  • Durée : 77 minutes


RécompensesModifier

AnedoctesModifier

  • Ce film français est un des rares à avoir eu un important succès en Angleterre. L'humour anglophone est particulièrement sensible aux jeux de mots, il y en a ici un de taille, au cœur de l'histoire. En effet, on utilise en argot le terme wiener qui signifie "raté" et se rapproche de winner, le vainqueur.
  • D'après une récente émission sur Direct 8, le dialogue «Il s'appelle Just Leblanc» -- «Ah bon ? il n'a pas de prénom ?» aurait été inspiré d'un vécu de Just Fontaine, l'ancien joueur de football.
  • Le film dure une heure et demie, contre deux heures pour la pièce originale. Il y a donc eu plusieurs changements dans l'adaptation. Ainsi, dans la version originale, Marlène dit à Pignon être la sœur de Pierre Brochant (suivant une vague histoire de karma) ; au cinéma, pour faciliter la chose, « Sasseur » devient son nom de famille, ce qui entraîne un changement d'identité pour le docteur de Brochant, qui s'appelle à l'origine Archambault et devient Sorbier (pour expliquer sa présence sur le répertoire à la lettre S, comme Sasseur).
  • Autre changement : le quiproquo sur le prénom Juste est bien moins long dans la pièce originale ; arrangée par Jacques Villeret dans le film, la scène a gagné en longueur et en drôlerie. Cette version est reprise dans la mise en scène de la pièce en 2007.

RemakeModifier

Un remake américain, réalisé par Jay Roach est en cours de tournage. Sacha Baron Cohen devrait interpréter le rôle du "con" .

Un film indien, Bheja Fry, est basé sur ce film. Réalisé par Sagar Ballary, l'histoire reste la même, bien que des détails aient changé pour adapter le film au contexte indien.



Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB


From Film Wiki, a Wikia wiki.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .