FANDOM


Afficher la carte de ce lieu
Galerie de photos sur Morioka

Morioka (盛岡), ville japonaise, ancienne capitale de la province Nambu, chef-lieu de la préfecture d'Iwate au nord du Japon dans le Tôhoku.

Présentation

Morioka (盛岡) est fondée officiellement le 1er avril 1889. L'arrivée du shinkansen, en 1982, n'a fait qu'accroître davantage son dynamisme. Sa population est estimée à plus de 300 000 habitants, pour une superficie totale de 886km².

Morioka est située dans le bassin de la rivière Kitakami (北上川), la plus longue de la région de Tôhoku, qui traverse la ville. Deux autres rivières traversent Morioka : la Shizukuishi (雫石川) et la Nakatsu (中津川). Le Mont Iwate (2 038 m) est situé au nord-ouest de Morioka. De par sa prestance, il est appelé le mont Fuji du nord du Japon.

La fonte traditionnelle depuis le XVIe siècle (Nambu tekki 南部鉄器) est un secteur qui rapporte beaucoup à la ville. Déjà à l'époque d'Edo, les ustensiles de fer, particulièrement les bouilloires et les marmites, faisaient la réputation de Morioka. La technique de tatarafuki 鈩吹き, enrichissement en oxygène à l'aide d'énormes soufflets, permettait d'obtenir un acier de très grande qualité. De nos jours, l'entreprise de fonte artisanale Iwachū 岩鋳 exporte dans le monde entier. C'est à la demande de la célèbre maison de thé française Mariage Frères que des théières bleu marine ont été créées dans le milieu des années 1970 et que les ventes en Occident ont décollé. Peu après ont suivi plusieurs coloris : rouge Ferrari pour l'Italie, gris dauphin pour l'Allemagne, qui eurent tout autant un grand succès. Désormais, en tant que produit de luxe dans le monde du thé, on trouve partout en Europe et en Amérique du Nord des théières en fonte de Morioka.

Morioka est aussi connue pour ses activités de tissage et de teintures Nambu kodai katazome 南部古代型染 et shikonzome 紫紺染, ses magnifiques laques Hidehira-nuri 秀衡漆 et Jôbôji-nuri 浄法寺漆, ses poupées en bois kokeshi 小芥子, et ses céramiques de Kokuji, kokuji-yaki 小久慈焼.

Histoire

Le site de Morioka et ses environs faisait partie de territoires du peuple Emishi (ou Aïnus). En 803, Sakanoue no Tamuramaro (坂上田村麻呂), qui avait pour mission de conquérir et pacifier le nord du Japon, fit construire le Fort de Shiwa, et la région passa petit à petit sous le contrôle de la classe dirigeante de la cour de Heian.

À la fin de la période Heian, Morioka était sous le contrôle du clan d'Oshū Fujiwara (奥州藤原), implanté à Hiraizumi (平泉), à une cinquantaine de kilomètres au sud de Morioka. Le Clan fut anéanti par le shogun Minamoto no Yorimoto, et le clan d'Oshū Kudô (奥州工藤) lui succéda. Pendant la période de Muromachi, le clan Nambu (南部) étendit son territoire en partant du nord et construisit le château de Kozukata (不来方城), qui changera son nom en « Morioka » au cours du XVIIe siècle. Officiellement la future Morioka fut fondée en 1597 par Nobunao, le 26e daimyo du clan Nambu. En 1655, le fief de Nanbu a été divisé en deux clans, celui de Morioka et celui de Hachinohe.

Pendant la guerre du Boshin (戊辰戦争, boshin sensô), Morioka conclura des alliances avec les clans restés fidèles au gouvernement shogunal d'Edo et combattra contre les armées des clans ayant fait le choix de soutenir l'empereur Meiji. Le château de Morioka est démantelé en 1874.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .