FANDOM


Natacha Lesueur, plasticienne contemporaine française, photographe, née le 1 août 1971 à Cannes

Elle vit et travaille à Paris.

Biographie et œuvreModifier

Née à Cannes, Natacha Lesueur fait ses études supérieures à la Villa Arson de Nice; au cours desquelles elle découvre, apprécie et décide d'utiliser la photographie comme principal médium. Sa première exposition personnelle a lieu en 1996. Elle fut lauréate du prix Ricard en 2000 et résidente à la villa Médicis à Rome en 2002-2003. Elle a exposé dans de nombreux pays en Europe, aux USA, en Corée et en Chine. Ses œuvres sont présentes dans les plus prestigieuses collections publiques et privées. Un ouvrage rétrospectif de son oeuvre a été édité par le MAMCO à Genève en 2011. Elle est professeur à l'ECAL, haute école des arts appliqués de Lausanne en Suisse, et enseigne également à l'EESAB à Rennes. Elle vit et travaille à Paris.

L’ensemble du travail de Natacha Lesueur est, depuis 93, essentiellement photographique. Si la photographie détermine en dernière instance son rapport à l’image, elle construit ses images comme des tableaux. L’image photographique vient se poser comme un vernis sur les compositions. Ses préoccupations artistiques s’articulent autour du corps, de l’apparence, de l’apparat et de la relation intime que la chair et l’alimentaire entretiennent. Ce corps, sujet de prédilection a été soumis dans différentes séries d’images à différents traitements qui relèvent à la fois de la contrainte, de la mise en scène, et du masque (entre parure et camouflage).

Elle produit des séries, qui se suivent sans se ressembler, se déploient en une infinie variété où des notions comme : le motif, le tour de force, le trompe l’œil, les pièges optiques résonnent entre elles et font unité même du travail. La moitié de sa production photographique confronte le corps à la nourriture (des aspics en guise de bonnets de bain (1997-98), une peau de saumon comme résille de chignon, des jambes gainées de crépine de porc (97-98), des bouches dont les dents sont des graines de toutes sortes (2000), des pièces montés d’aliments et de cheveux (2002-07), etc. Dans d’autres images, des corps de femmes sont marqués d'empreintes de perles (94-96), de test de vision (2000-01), des visages d'homme endormis s'incrustent de marque de plume (2004), des ongles sont sculptés (1997-2003), des dames aux dents vernies de rouge éclatent de rire (2008).

Dans la série réalisé entre (2009-11), elle a collaboré avec le même modèle d'une quarantaine d'années, avec qui elle a revisité la figure de Carmen Miranda, figure utilisée par Hollywood comme un "prototype" exotique caricatural et s'est ouverte à l'image animée. Elle emploie le corps comme une surface d’inscription, un support plus ou moins régulier pour les préparations culinaires, les empreintes, ou sculptures portatives qu'elle y dispose. Objet de convoitise, le corps est parcellisé, il ne fait qu’un, il est tous les corps.

Prix et distinctions

  • Lauréate du prix Ricard S.A. en 2000
  • Résidente à la Villa Medicis, Rome, 2002-2003

Expositions (sélection) Modifier

  • 2015 - Exotic Tragédie, galerie de la Marine, Nice, France
  • 2014 - Ombres Blanches, Musée National Marc Chagall, Nice, France
  • 2013 - Like Mirror, Transpalette, Bourges, France
  • 2012 - Ne me touche pas, FRAC Languedoc-Roussillon, Montpellier, France
  • 2011 - Je suis née etc, MAMCO, Genève, Suisse
  • 2010 - Casanova forever, Musée d'art et d'histoire et chapelle des pénitents bleus, FRAC Languedoc-Roussillon Narbonne, France
  • 2009 - Vitrines, Centre Pompidou, Paris, France
  • 2008 - Moins ce ne serait pas assez, CPPM, Nîmes, France
  • 2007 - Maison de la culture, Bourges, France
    • Je suis folle de ta bouche de fraise, Maison de la Photographie, Toulon, France
  • 2006 - Installation in urban space, Gwangju, Corée
  • 2005 - Galerie Clara Sels, Düsseldorf, Allemagne
  • 2004 - FRAC Poitou-Charentes, Angoulême, France
  • 2003 - Sei, Villa Medicis, Rome, Italie
  • 2002 - Galerie Praz Delavallade, Paris, France
    • Opticalifragilistic, Aldrich Museum of Contemporary Art, États-Unis
  • 2001 - Prodige, Centre Pompidou, Paris
    • Il faut toujours plaire, MAMCO, Genève, Suisse
  • 2000 - Galerie Soardi, Nice, France
  • 1998 - Galerie Fotohof, Salzburg, Autriche
  • 1997 - Galerie du Triangle, Bordeaux, France
  • 1996 - Galerie des cyprès, Villa Arson, Nice, France

Films et Vidéos

  • Sans titre, 2010, 1m16s, film 35mm, boucle, avec Anais Talaria Varia, chef opératrice Jordanne Chouzenoux
  • Sans titre, 2010, 1m08s, Dyptique, films 35mm transféré en vidéo HD, en boucle,chef opératrice Jordanne Chouzenoux,
  • Sans titre, 2011, 4m30s, film 16mm transféré en vidéo HD, avec Anais Talaria Varia.
  • UPA UPA, 2012, 16m10s, vidéo HD, avec Claudia Taïna, chef opératrice Jordanne Chouzenoux.
  • Omaï, 2012, 3m40s, vidéo HD.
  • Maramarama, 2012, 2m20s, vidéo HD.

Galerie Modifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .