FANDOM


Njideka Akunyili Crosby plasticienne contemporaine nigériane née en 1983 à Enugu, Nigéria

Biographie et œuvreModifier

Njideka Akunyili émigre à l'age de 16 ans et fait ses études supérieures aux États-Unis.

En 2011, elle obtient un MFA, Yale University School of Art, New Haven
Après ce diplôme, Akunyili a été sélectionnée comme artiste en résidence au Studio Museum de Harlem , connu pour sa promotion et son soutien aux artistes africains émergents. Pendant cette résidence, elle a rencontré son mentor, l'artiste kényane basée à New York, Wangechi Mutu [ne]

Elle est mariée à Justin Crosby, qui est aussi un artiste.
Elle vit et travaille à Los Angeles.

Les œuvres de Njideka Akunyili Crosby sont complexes et formées de combinaisons de dessin, de peinture, le collage de magazines d'actualité, souvent nigérians ou encore des photocopies diluées à l'acétone. De plus, certaines œuvres sont ensuite diffusées sur de larges compositions figuratives sur des tissus wax.

Son univers d'inspiration est également complexe. L'intimité de l'artiste est souvent mise en scène, mais on trouve des figures récurrentes dans ses œuvres, comme le visage de l'actrice populaire de Nollywood Genevieve Nnaji, avec une flèche qui lui donne un look plus afro. Il y a aussi des images d'avocats nigérians portant des perruques blanches, vestige de la présence coloniale britannique, sans oublier une veste rouge rappelant le look de Michael Jackson.

Avec ces grands personnages, photos de famille ou amis, ces tables, ces chaises, cette femme seule attablée, ces intérieurs domestiques, elle raconte simplement le quotidien des gens, les échanges, le mélange des cultures, de la Grande-Bretagne, colonisatrice, au Nigeria ou encore aux États-Unis.

Njideka Akunyili Crosby utilise le langage visuel et les traditions de la peinture académique occidentale pour ses personnages et ses mises en scène, tout en s'inscrivant au cœur d'une zone d'entre-deux, que le théoricien postcolonial Homi K. Bhabha définit comme le « troisième espace », c'est-à-dire un point de chevauchement et de mélange des cultures et des influences, propres aux communautés noires africaines. Une identité hybride qui se reflète dans son travail, puisqu'elle se rend régulièrement au Nigeria et dans d'autres pays d'Afrique pour puiser l'inspiration en prenant beaucoup de photos et en ramenant des magazines et des publicités sur le mode de vie nigérian.

En 2015, elle est lauréate du prix Joyce Alexander Wein Artist attribué par le Studio Museum de Harlem. .

En 2018, Akunyili Crosby a conçu le mural qui recouvre le musée d'art contemporain de Grand Avenue à Los Angeles.

Expositions (sélection)Modifier

  • 2019 58e Biennale de Venise May You Live In Interesting Times
  • 2018 “The Beautyful Ones”, National Portrait Gallery, Londres
  • 2017 Front Room: Counterparts, Baltimore Museum of Art, Baltimore
  • 2016 The Whitney Museum of American Art Billboard Project, New York
  • 2015 Hammer Museum, Los Angeles
  • 2014 Kings County, Stevenson Gallery, Cape Town, South Africa
  • 2013: Bronx Calling: La deuxième biennale du Bronx, au musée du Bronx

GalerieModifier

Site de l'artiste

http://tanukiwo.free.fr/piwigo/galleries/Italie/Biennale19/crosby2387.JPG

Catégorie:Plasticien contemporain nigérian Catégorie:Naissance en 1983

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .