FANDOM


Nuages flottants (浮き雲, Ukigomo) roman japonais de Fumiko Hayashi, publié en 1951.

ArgumentModifier

En 1946, Yukiko Koda, rapatriée d'Indochine française, rentre à Tokyo, où elle retrouve Tomioka Kenkichi, un ingénieur forestier qu'elle avait connu pendant la guerre, lorsqu'elle avait travaillé à Dalat comme secrétaire du ministère de l'agriculture. Tomioka avait alors promis de divorcer pour l'épouser.

C'est pourtant Kuniko, la femme de Tomioka, qui ouvre la porte à Yukiko. Tomioka sort avec elle, et ils vont dans un hôtel pour consommer leur ancienne passion; mais Tomioka n'est plus décidé à divorcer de sa femme, qui, dit-il, a trop souffert pendant la guerre. Yukiko lui reproche alors son attitude, et se met en vain à chercher du travail.

Elle va retrouver son ancien beau-frère, Iba, qui l'avait séduite quand elle était petite, et lui rappelle son attitude. Cependant Iba s'enrichit rapidement avec divers trafics et accepte d'aider financièrement Yukiko. N'ayant pas de réponse de Tomioka, Yukiko se met en ménage avec Joe un des nombreux G.I.s américain. alors à la recherche d'une aventure locale.

Un jour, Tomioka, dont la situation n'est guère brillante, lui rend visite, et l'emmène dans une station thermale de montagne. Là, ils sympathisent avec Mukai, un patron de bar, dont la femme, Osei, beaucoup plus jeune que lui, fait des avances à Tomioka, avances qui semblent se concrétiser.

De retour à Tokyo, Yukiko, réalisant cette liaison, se sépare de Tomioka, mais découvre bientôt qu'elle est enceinte de lui. Elle décide de se faire avorter, mais à l'hôpital, apprend par les journaux, que le patron, ayant découvert la liaison d'Osei, a tuée celle-ci. Tomioka, pris de remords, décide de payer la défense de Mukai. Mais ses moyens sont limités, car il vit de ses souvenirs d'Indochine, publiés dans une revue agronomique.

Elle va chez Tomioka, mais surprend une coursière de bar qui semble être intime avec lui. Dépitée, elle retourne chez son beau-frère, qui profite de la naïveté des adeptes d'une secte d'Adorateurs du Soleil qu'il a créée. Iba prend en charge Yukiko, qui s'occupe des comptes de la secte.

Tomioka arrive un jour, et lui apprend que sa femme est morte, et qu'il n'a même pas les moyens de payer son enterrement. Toujours amoureuse de lui, Yukiko vole l'argent de la secte, et donne rendez-vous à Tomioka dans son hôtel. Elle le supplie de la laisser le suivre à Yakushima, une île humide et perdue du sud de l'archipel où il vient d'être nommé, et il finit par accepter, moitié par amour, moitié par cupidité.

Au terme du long voyage, Yukiko tombe malade, et finit par mourir seule en plein typhon, pendant que Tomioka est parti en expédition. Revenu trop tard, il la prend dans ses bras et réalise alors la force de son amour. mais ce sentiment est éphémère et un mois plus tard, il s'intéresse encore une fois à une jeune servante de bar.

Le thème central est la condition féminine. Quel que soit leur âge, les femmes sont les véritables héroïnes du roman. Même quand elle vend son corps à un soldat américain, Yukiko reste digne, idéalisée, dotée de la conscience et de la lucidité les plus aiguës. Les hommes, comme Tomioka ou Iba, sont régulièrement décrits comme des lâches, des rustres ou tout simplement des êtres inadaptés, en quête de repères.

Par ailleurs la description de l'occupation japonaise en Indochine, avec la neutralité bienveillante des Français, ainsi que les difficultés quotidiennes dans le Japon des années 1945-1950 possèdent un intérêt historique évident.

PublicationModifier

  • 1951 : édition originale Shinchôsha.
  • 2005 : traduction française de Corinne Atlan, Édition du rocher ISBN:2-268-05367-9

Adaptation au cinémaModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .