FANDOM


Oslo, 31 août (Oslo, 31. august) film norvégien de Joachim Trier, sorti en 2011.

Analyse critiqueModifier

Anders va bientôt terminer son programme de réhabilitation pour toxicomanes, en province. Dans ce cadre, il est autorisé à aller en ville pour passer un entretien d’embauche. Il profite de cette occasion pour vaquer dans Oslo, flâner et revoir ses vieux amis.

Ancien champion de skate, enfant de la culture pop fasciné par Robert Bresson, Joachim Trie affine son étude de spleen suicidaire dans cette adaptation libre du Feu follet. Balades du temps perdu soulignant la troublante confusion entre identité et mémoire.

Le début est le même que dans le roman de Pierre Drieu La Rochelle, mais l' histoire se passe aujourd’hui et en Norvège, dans un milieu différent.

Joachim Trier déclare:
J’ai vu le film Le Feu follet de Louis Malle il y a très longtemps, et après j’ai lu le livre. Quand on a décidé de faire le film, je ne l’ai pas revu. J’avais trop peur de réaliser que j’allais faire quelque chose de largement inférieur, car c’est un chef-d’œuvre absolu.

DistributionModifier

  • Anders Danielsen Lie : Anders
  • Johanne Kjellevik Ledang : Johanne
  • Kjærsti Odden Skjeldal : Mirjam
  • Petter Width Kristiansen : Petter
  • Hans Olav Brenner : Thomas
  • Ingrid Olava : Rebecca
  • Øystein Røger : l’éditeur
  • Renate Reinsve : Renate

Fiche techniqueModifier

  • Titre original : Oslo, 31. august
  • Réalisation : Joachim Trier
  • Scénario : Eskil Vogt , Joachim Trier, d’après le roman Le Feu follet de Pierre Drieu La Rochelle
  • Image : Jakob Ihre
  • Musique originale : Ola Fløttum
  • Montage : Olivier Bugge Coutté
  • Durée : 96 minutes
  • Date de sortie : 11 mai 2011 au Festival de Cannes section Un Certain regard


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Oslo31.jpg

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .