FANDOM


Persona grata, exposition présentée en deux lieux, le Musée d'art contemporain du Val-de-Marne et le Musée national de l'histoire de l'immigration. Cette exposition interroge la notion d’hospitalité à travers le prisme de la création contemporaine. Elle se tient du 16 octobre 2018 au 20 janvier 2019 .

ProposModifier

L’accélération des flux migratoires et le poids grandissant de ces enjeux dans le débat public interrogent doublement les fondements de nos sociétés. D’un côté, camps et murs se multiplient, opérant un renversement irréversible du devoir d’hospitalité, alors que simultanément une mobilisation citoyenne s’amplifie pour accompagner, soutenir et accueillir les migrants. La dureté de la société répondrait-elle davantage aujourd’hui par le secours d’urgence que par la mise en place d’un réel accueil concret et durable ?

Dans une démarche originale de partenariat actif, le Musée national de l’histoire de l’immigration et le MAC VAL se sont réunis pour interpeler, réfléchir, questionner les certitudes, à partir des collections respectives des deux musées, reflétant le monde d’aujourd’hui et souhaitant rendre compte de ces questionnements à partir du regard des artistes, qui, nombreux, se sont emparés ces dernières années des thématiques de l’hospitalité et de l’accueil.

La question des flux migratoires, certes centrale, n’évince pas d’autres formes d’hospitalité aux populations fragilisées, démunies, celles que l’on ne veut pas voir. Autant de propositions sur le vivre ensemble, l’attention à l’autre, raison d’être des hospices, de la santé publique, des centres d’accueil, d’écoute, de bienveillance et de partage qu’il faut réhabiliter.

Alaxia Fabre déclare:
Pour nous Musées, la question n’est pas de prendre position pour ou contre l’accueil des migrants. En revanche, nous sommes convaincus que les institutions culturelles comme les nôtres doivent se saisir des enjeux contemporains. Les flux sont là, c’est un fait. Nous ne sommes pas « hors sol » ou déconnectés de l’actualité, bien au contraire. Il n’y a pas un jour sans un nouvel article, un nouveau reportage sur ce qu’on appelle à tort ou à raison « la crise migratoire ». Et sur ce sujet précisément, les artistes ont des choses à dire. Ils nous interrogent sur l’hospitalité, le rejet, mais dévoilent aussi les mains tendues ou les motifs d’espoir.

Artistes présentés au Mac/ValModifier

GalerieModifier

http://tanukiwo.free.fr/iman/Hatoum01.jpg
Suspendu, Mona Hatoum, 2009-2010  ; 40 balançoires en médium noir replaqué de faces stratifiées rouges, montrant des plans de ville

personagrata1.jpg
Artistes divers

[[Catégorie:Exposition réalisée en 2018

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .