FANDOM


Romuald Hazoumé plasticien contemporain béninois né en 1962

Biographie et œuvreModifier

Romuald Hazoumè est né le 7 février 1962 à Porto-Novo (Bénin).

Reconnu pour son travail La Bouche du roi qui a été exposé au Royaume-Uni dans le cadre des commémorations du bicentenaire de l'Acte de loi de 1807 (Slave Trade Act) sur le commerce des esclaves par le Parlement1. Il utilise des matières recyclées pour créer ses œuvres.

Hazoumè est aussi connu pour sa série de masques Bidons. Il a commencé cette phase de son travail dans les années 1980 après avoir été l'assistant de l'artiste plasticien français Jacques Yves Bruel. Ces masques, faits de bidons d'essence, ressemblent à ceux utilisés dans la culture africaine traditionnelle. Hazoumè a ainsi expliqué son travail : « Je renvoie à l'Ouest ce qui leur appartient, c'est-à-dire les déchets de la société de consommation qui nous envahit chaque jour. » Cette déclaration fait suite sans doute à la philosophie de Jacques Bruel qui justifiait son œuvre de "Purs-purs" : le dialogue Nord-sud. Il récupérait en Afrique les rebuts de ces bidons plastiques, la partie supérieure, jetée par les réparateurs et ramenait au Bénin une partie des sommes pour aider la population.

Hazoumè fait partie des artistes représentés dans The Contemporary African Art Collection de Jean Pigozzi.

Expositions (sélection)Modifier

  • 1992 Out of Africa: Contemporary African Artists from the Pigozzi Collection, Saatchi Gallery, Londres
  • 1999 Liverpool Biennial: International Festival of Contemporary Art
  • 2004-7 :« Africa Remix : L'art contemporain d'un continent/ Contemporary Art of a Continent », Museum Kunst Palast, Düsseldorf ; Hayward Gallery, Londres ; Centre Georges Pompidou, Paris ; Mori Art Museum, Tokyo ; Johannesburg Art Gallery, Johannesburg ; Moderna Museet, Stockholm
  • 2006 La Bouche du Roi, British Museum, Londres ; Musée du quai Branly, Paris
  • 2007 Documenta 12
  • 2010/2011 The Global Africa Project, Museum of Arts and Design, New York
  • 2012 Cargoland - October Gallery, Londres
  • 2017 Art/Afrique, Fondation Louis-Vuitton, Paris

GalerieModifier

L'installation La Bouche du roi est constituée de 304 masques, élaborés à partir de bidons d'essence. Ces masques sont disposés à même le sol, installés comme l'étaient les esclaves dans les cales des bateaux quittant l'Afrique pour Haïti et l'Amérique. L'ensemble prend ainsi la forme d'un bateau négrier. La bouche du roi, contrairement à son apparence, ne parle pas de l'esclavage d'hier mais bien plus de l'esclavage d'aujourd'hui, perpétué un peu partout dans le monde.
Autrefois, les esclaves embarqués sur ce bateau savaient d'où ils venaient mais ignoraient où ils allaient. Aujourd'hui, ils ne savent toujours pas où ils vont, mais ils ont oublié, ne savent plus d'où ils viennent.

hazoume2007.jpg
La Bouche du Roi


hazoume1045.JPG

hazoume1046.JPG

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .