FANDOM


Sandra D. Lecoq plasticienne contemporaine française, née en 1972 au Cameroun

Diplômée de la Villa Arson en 1996, elle vit et travaille à Nice.

BiographieModifier

Sandra D. Lecoq est peintre de formation. Mais la couleur chez elle se tresse, se coud, se confectionne. Au pinceau se substitue l’aiguille, les bouts de tissus font de bons aplats, et quand la peinture est là, c’est pour se remplacer elle-même. Dans le souvenir des gestes analytiques de déstructuration du tableau initié par Supports/Surfaces, elle tresse et coud des tissus multicolores qui prennent lieu et place du châssis et de la toile, naissent de cela des formes oblongues et sexuelles péniennes qui se répandent au sol, sur les murs parfois, comme autant de taches de peinture, pollutions diurnes de la pensée amusée.

La réalisation longue et minutieuse de son travail se confronte avec la véhémence de son objet mettant en évidence ses paradoxes et tensions internes, suggérant que c’est bien l’inconscient de “l’âme de la femelle sauvage“ qui est à l’œuvre.

Sandra D. Lecoq est joueuse, mais s’adonne à ces jeux qui vous émasculent avec douceur. Il n’y a sans doute que les petites filles pour habiller Ken en femme parce que c’est « joli ». Chez l’artiste, les pénis aussi sont jolis, bariolés et chatoyants, tressés en tapis ou brodés sur couverture, mais le moelleux y confine à la mollesse, et la couture paraît suture.

De cette candeur sauvage, Sandra D. Lecoq a rapidement compris les rouages et mis la psychanalyse de son côté. Elle déclare « La dynamique de celle qui cherche à en avoir est plus stimulante que celle de celui qui a peur de le perdre »

Dans cette bataille douce, la mélancolie n’est jamais absente. Le travail sur papier en est le reflet le plus net, par ses titres (Bleu poussière et rose cafard, Les photos de famille) comme par ses sujets comme cette superbe série d’autoportraits où la figure mortuaire se noie dans l’acrylique.

Expositions (sélectionModifier

GalerieModifier

Sandralecoqu98
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .