FANDOM


Les Sept Divinités du Bonheur (七福神, Shichi Fukujin) au Japon font références aux sept divinités de la bonne fortune dans la mythologie japonaise. Elles sont communes au bouddhisme et au shintô

Article complet sur Sept Divinités du Bonheur

  • Ebisu, divinité des pêcheurs, des marchands et de la prospérité, souvent représentée transportant une morue ou un bar.
  • Daikoku ou Daikokuten, divinité de la richesse, du commerce et des échanges. Ebisu et Daikoku sont souvent appariées et représentées sous forme de masques ou de sculptures sur les murs de petites échoppes.
  • Bishamonten, divinité des guerriers et dieu protecteur de la loi bouddhique et de la prospérité
  • Benzaiten ou Benten, divinité du savoir, de l'art et de la beauté, de l'éloquence, de la musique, de la littérature, des arts et des sciences, de la vertu et de la sagesse, de la prospérité et de la longévité.
  • Fukurokuju, divinité du bonheur, de la richesse et de la longévité, de la virilité et de la sagesse.
  • Hotei, divinité de l'abondance et de la bonne santé, du contentement et du commerce.
  • Jurôjin, divinité de la longévité et de la prospérité.

Les sept divinités sont souvent décrites à bord de leur navire Takarabune (宝船, « Navire aux Trésors »). La tradition veut que les sept divinités arrivent en ville pour la Nouvelle Année et distribuent des présents fantastiques aux gens méritants.

La plupart de ces divinités japonaises ont été transmises de l'Inde vers la Chine, puis de la Chine vers le Japon. Elles ont souvent été l'objet de représentation dans l'art et l'artisanat, notamment de netsuke.

http://nezumi.dumousseau.free.fr/phpwebgallery/galleries/voyages/japon/henro/t844916.jpg

De gauche à droite: Ebisu, Daikoku, Fukurokuju, Benzaiten, Bishamonten, Jurojin, Hotei

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .