FANDOM


Soigne ta droite film français réalisé deJean-Luc Godard, sorti en 1987.
Sous titre du film :Une place sur la terre comme au ciel'

Analyse critiqueModifier

"C'est vers la fin du XXe siècle que le téléphone sonna chez l'Idiot..." commente l'homme. Écrire une histoire, la filmer et venir la présenter à ses pairs le jour même afin d'être définitivement pardonné, telle est sa mission. Sur la Terre, l'Idiot/Prince emporte avec lui son film. Il est prêt à s'embarquer avec ses rêves sur pellicules. Sur la route, la Cigale, venant de la Côte avec un riche héritier, rencontre la Fourmi jardinière. Pendant ce temps les Rita Mitsouko travaillent dans leur petit studio à l'enregistrement de leur nouvel album.

À l'aéroport, l'Amiral annonce au Prince/Idiot qu'il achète le film. Un Français moyen, un homme à la recherche de Dieu, une passagère à la recherche de son mari, une grand-mère et son tricot, bien d'autres passagers et le Prince lui-même montent, au coup de sifflet de l'amiral, à bord de l'avion.

À l'arrivée, la Banquière, épouse de l'Amiral, prend possession des bobines de l'Idiot. Celui-ci demande quelque chose en avance. Il reçoit, satisfait, une crécelle. L'Amiral et son épouse s'emparent du film pour le présenter en quatrième vitesse à l'Eldorado, sur les bords d'un quai de Seine.

Dans une brasserie de luxe, la Banquière et l'Amiral devisent sur le rôle de l'acteur et raisonnent l'individu abattu, effondré, tandis que les Rita Mitsouko s'offrent quelques instants de pause après leur séance d'enregistrement.

Il ne faut pas s'attendre à narration construite, comme souvent chez Godard, mais à une galerie de portraits, une alliance de poésie et de burlesque. Les différents personnages de ce film sont "l'idiot", "l'homme", "l'individu", un pilote d'avion et sa femme et un groupe de rock en pleine répétition (Les Rita Mitsouko, en live).

Jean-Luc Godard interprète lui-même le rôle de "l'idiot" dit aussi "le Prince ", cinéaste autrefois en vogue, obligé de s'atteler à des besognes alimentaires. On le voit tester diverses fictions issues de son long conditionnement de spectateur : il nous en livre les essais, les ratures, les ratés (ce que nous voyons sur l'écran).

Tout ceci ponctué par les entrées et sorties de divers personnages et un inépuisable ensemble de citations. Comme souvent Godard ne livre pas toutes les clés du film ; il y cerne trois constantes, la commande, le conditionnement et la crise de la création. Ces trois composantes sont le sujet même du film.

DistributionModifier

Fiche techniqueModifier

Récompense


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .