Les voyages de Nezumi Wiki
Advertisement

Sonia Boyce plasticienne contemporaine britanniquee née en 1962

Biographie et œuvre[]

Boyce.jpg

Née à Islington, quartier de Londres en 1962, Sonia Boyce fréquente l'Eastlea Comprehensive School à Canning Town, East London de 1973 à 1979. De 1979 à 1980, elle suit un cours de base en art et design au East Ham College of Art and Technology. De 1980 à 1983, elle poursuit ses études au Stourbridge College dans les West Midlands où elle obtient un bachelor of arts. De 1996 à 2002, elle est chercheuse post-doctoral, à l'Université d'East London.

Elle est professeure d'art et de design à l'université des arts de Londres. Elle enseigne la pratique des beaux-arts en ateliers dans plusieurs écoles d'art du Royaume-Uni.

De 1996 à 2002, elle codirige le Centre des archives des artistes visuels africains et asiatiques.

De 2008 à 2011, elle est chercheuse au Wimbledon College of Art and Design à l'université des arts de Londres, dans le cadre du projet The Future is Social. De 2015 à 2018, elle est chercheuse principale au département Black Artists and Modernism (BAM).

En 2016, Sonia Boyce est élue membre de la Royal Academy. En février 2020, elle est sélectionnée par le British Council pour représenter la Grande-Bretagne à la Biennale de Venise en 2022.

Sonia Boyce travaille d'abord avec la craie et du pastel. Elle pratique ensuite de nombreux media : photographie, installation, texte, graphisme, cinéma et caricature. Elle fait partie du mouvement Black Britis des années 1980. Son travail fait également référence au féminisme. En 2001, Roy Exley écrit: « L'effet de son travail a été de réorienter et de renégocier la position de l'art noir ou afro-caribéen dans le courant culturel mainstream. »

Sa première exposition Five Black Women a lieu en 1983 au centre Africa de Londres. Les premières œuvres de Sonia Boyce sont de grands dessins à la craie et au pastel représentant des proches, des expériences familiales et d'enfance. Puisant dans son passé et ses souvenirs, elle inclut des motifs de papier peint et de couleurs vives associées aux Caraïbes. À travers ce travail, l'artiste examine sa position en tant que femme noire en Grande-Bretagne et les événements historiques dans lesquels cette expérience est enracinée.

Dans ses œuvres suivantes, Sonia Boyce utilise la photographie numérique pour produire des images composites représentant la vie noire contemporaine. Bien que son travail semble s'être éloigné d'expériences ethniques spécifiques, ses thèmes continuent d'être centrés sur les expériences d'une femme noire vivant dans une société blanche, en étudiant comment la religion, la politique et la politique sexuelle constituent cette expérience.

Hylas et les nymphes de John William Waterhouse

En 2018, dans le cadre d'une exposition rétrospective de Sonia Boyce à la Manchester Art Gallery, elle est invitée à faire dialoguer des œuvres contemporaines avec celles des galeries des XVIIIe et XIXe siècles. À cette occasion, elle invite des artistes performeurs qui décident de remplacer temporairement le tableau Hylas et les nymphes de John William Waterhouse par le texte suivant : « Cette galerie présente le corps des femmes soit en tant que forme passive décorative soit en tant que femme fatale. Remettons en cause ce fantasme victorien ! Cette galerie existe dans un monde traversé par des questions de genre, de race, de sexualité et de classe qui nous affectent tous. Comment les œuvres d'art peuvent-elles nous parler d'une façon plus contemporaine et pertinente ? ». Les artistes invitent le public à laisser un commentaire. Cette lecture naïve et anachronique de l'histoire de l'art ne tarde pas à provoquer les premières réactions qui sont majoritairement critiques et demandent la réexposition de l’œuvre de Waterhouse, laquelle retrouvera sa place sur les cimaises le 3 février 2018.

Le travail de Sonia Boyce est politiquement engagé. Elle utilise une variété de moyens au sein du même travail pour transmettre des messages autour de la représentation noire, des perceptions du corps noir et des notions omniprésentes issues du racisme. Dans ses œuvres, elle souhaite transmettre l'isolement personnel qui résulte du fait d'être noir dans une société qu'elle considère comme « suprémaciste blanche ». Dans son travail, elle explore la notion du corps noir comme étant « l'autre ». Sonia Boyce est une artiste de premier plan dans les années 1980 lors de la Renaissance culturelle noire au Royaume-Uni. Le mouvement est né du conservatisme de Margaret Thatcher et du racisme d'Enoch Powell. En utilisant cette toile de fond sociétale, Sonia Boyce reprend un récit anglais conventionnel entourant le corps noir et le bouleverse. À travers son art, elle exprime l'espoir de renverser les notions ethnographiques de race qui ont imprégné l'esclavage, puis l'émancipation des esclaves.

Expositions (sélection)[]

  • 1983 Five Black Women, centre Africa de Londres
  • 1986 Sonia Boyce, Londres, Air Gallery
  • 1991 Something Else, Londres, Vanessa Devereux Gallery
  • 2001 la, la, la, Portland, Oregon, Reed College
  • 2007 Devotional, , Londres, National Portrait Gallery
  • 2008 For you, only you, Ruskin School of Drawing & Fine Art, Oxford University
  • 2016 Paper Tiger Whisky Soap Theatre (Dada Nice), Nice, villa Arson
  • 2018 Manchester Art Gallery
  • 2022 59e Biennale de Venise The Milk of Dreams, Pavillon britannique , qui reçoit le Lion d'Or de la meilleure participation nationale

Galerie[]

Fichier:Boyce99.jpg

http://tanukiwo.free.fr/piwigo/galleries/Italie/bien22n/gb22.JPG
Biennale de Venise 2022, Pavillon britannique


Catégorie:Plasticien contemporain britannique Catégorie:Naissance en 1962

Advertisement