FANDOM


Theo Eshetu plasticien contemporain éthiopien, vidéaste, né en 1958 à Londres

Biographie et œuvreModifier

Né à Londres en 1958, Theo Eshetu explore, à travers la photographie, la vidéo et l’installation, les notions de perception, de culture et de sacré en s’appuyant tant sur l’anthropologie que sur l’histoire de l’art, la recherche scientifique et l’étude des religions.

Expositions (sélection)Modifier

  • 2017 documenta 14, Athènes du 8 avril au 16 juillet, Kassel du 10 juin au 17 septembre 2017
    Présentée au cœur de la Neue Neue Galerie, dans l’enceinte de la poste centrale de Cassel, Atlas Fractured (L’Atlas fracturé, 2017) est une installation vidéo qui se déploie à même une bâche monumentale, qui était autrefois tendue sur la façade du Musée ethnologique de Berlin. Cinq masques anciens y étaient reproduits, chacun légendé par le nom d’un des continents représentés dans les collections du musée.
    En 2014, l’objet fut découpé en morceaux, par des ouvriers chargés d’effectuer des travaux sur le bâtiment, et récupéré par l’artiste. En superposant aux masques initiaux différents portraits humains ou sculpturaux, Theo Eshetu interroge la géopolitique, la main mise de l’homme sur les cartes et sa responsabilité dans les divisions du monde.
  • 2012 Lightning Strikes, propos sur l’Obelisque d’Axoum; Stedlijk Museum à Amsterdam, au New Museum à New York ainsi qu’au Cloître des Billettes, Paris
    Axoum était la capitale d’un grand royaume de l’Antiquité tardive, édifié au Ier siècle après JC qui s’étendait du Soudan jusqu’à l’actuel Yémen. Parmi les vestiges de ce véritable âge d’or, les plus remarquables sont sept stèles géantes en granit. Demeure des souverains défunts, symbole de puissance ou véhicule entre la terre et le ciel, la signification de ces monuments est incertaine.
    En 1937, Mussolini cherchant un trésor pour son triomphe, choisit la plus belle stèle de 25 m de haut et l’érige à Rome. En 1947 un traité stipule que l’Italie dispose de 18 mois pour restituer les œuvres d’art pillés durant la guerre. Depuis lors, et durant plus de 50 ans, un litige archéologico-diplomatique oppose les deux pays. La cause de l’obélisque d’Axoum semble désespérée jusqu’au 28 mai 2002. Cette nuit-là, un orage s’abat sur Rome et la foudre détériore gravement l’obélisque. Cette “intervention” naturelle précipite la restitution de l’obélisque sur son lieu originel et en septembre 2008 eut lieu son inauguration. La video de 6 mn de Theo Eshetu donne à montrer quelques instants de la vie de ce symbole.
  • 2011 Biennale de Venise 2011
  • 2005 Africa Remix, Londres seulement The Hayward Gallery
  • 2002 “AFRICANIZED” presentéat au 58e Festival du film de Venise
  • 1985 Festival du Noveau Cinema, Montreal
  • 1983 The Portrait part One, New International Gallery, Rome

GalerieModifier

http://ann.ledoux.free.fr/phpwebgallery/galleries/europe/all/Cassel17/eshetu1293.JPG
Installation vidéo Atlas Fractured, documenta 2017

eshetu1.jpg
Lightning Strikes

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .