FANDOM


Toni Grand, né en 1935 à Gallargues-le-Montueux (Gard); mort le 29 novembre 2005 à Mouriès ( Bouches-du-Rhône ), est un sculpteur français.

Toni Grand apprend le métier dans différents ateliers de sculpteurs à Paris dans les années 1960, en particulier chez Marta Pan. Il y perfectionne ses connaissances techniques.

Dans la mouvance du groupe Supports/Surfaces, il n'a cependant jamais fait partie formellement du mouvement.

Toni Grand a été enseignant à l'école des Beaux-Arts de Marseille puis à celle de Paris.

Ce sculpteur très discret connaît trois périodes.

De 1962 à 1967, il ne réalise quasiment que des sculptures en plomb en polyester et en acier inoxydable, qu'il expose en 1967 à la Biennale de Paris. Plus tard, il découvre le polyester stratifié qu'il apparente au bois, aux os et aux pierres. L'artiste dit qu'avec ces matériaux, son contact est émotionnel et non technique.

De la fin des années 1960 à la fin des années 1970, il se consacre principalement à la sculpture sur bois. À partir du milieu des années 1970, il travaille avec des résines de synthèse dans son atelier de Mouriès. Il exposa une dernière fois ses œuvres en 1994 à la Galerie nationale du Jeu de paume.

Ses œuvres mettent en évidence la fragilité par l'instabilité de leur constitution (leur géométrie 'tordue'). L'artiste a pour volonté dans ses sculptures de n'utiliser que des matières et des éléments ordinaires. Une façon pour lui de toujours 'rectifier' l'héritage de notre culture et de la nature.

Son travail comporte l'utilisation de matériaux organiques comme le bois ou encore des poissons, utilisant essentiellement des congres ("ce qui m'intéresse dans le poisson" disait-il, "c'est la longueur").

Indifférent à toute publicité, Toni Grand a accompli une oeuvre exemplaire sans le dire, sans faire d'effort pour la montrer ou l'expliquer. En 1982, il a connu une reconnaissance officielle en exposant dans le pavillon français de la Biennale de Venise. Le centre Pompidou, qui l'avait aussi exposé en 1986 conserve une douzaine de ses sculptures.

Une des dernières expositions de Toni Grand date du 8 octobre 2001 à Nîmes. Dans la Galerie Philippe Pannetier, il exposa la sculpture Triptyque réalisé en 1985, les dimensions d'installation sont variables. Elle est constituée de poissons baignés dans le formol, travaillé de résine translucide. la sculpture forme des combinatoires géométriques cubiques ( 1>12 2>16 3>24 ). Celui-ci est visible au musée de Nantes.

Les dernières sculptures de Toni Grand ont fait l'objet d'une exposition intitulée, Points de suspension à la galerie Arlogos, à Paris en décembre 2001 et janvier 2002. Six paquets de lignes courbes fermées en bois recouvert de peinture jaune. Chaque paquet est constitué d'un ensemble de cinq à six lignes courbes fermées en suspension sur un clou .

GalerieModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .