FANDOM


Walk the Line , film américain réalisé par James Mangold, sorti en 2005.

AnalyseModifier

Walk the Line retrace la vie du chanteur de Country Johnny Cash, de ses débuts dans une ferme de l'Arkansas, jusqu'à ses succès musicaux parmi les plus grands comme Elvis Presley ou Carl Perkins, tout en passant par sa relation avec June Carter.

Johnny Cash grandit dans le sud des Etats-Unis, au milieu des champs de coton, avec un frère qu'il adore. Bientôt, ce dernier meurt dans des conditions atroces, et le héros se réfugie dans son amour de la musique. Après des années de difficultés, son talent est reconnu mais les démons venus de son enfance misérable font de lui un toxicomane. C'est dans l'amour qu'il trouve sa rédemption.

Le film emprunte son titre et son thème à l'un des grands succès de Cash : Walk the Line, la chanson, est la complainte d'un homme dévoyé qui retrouve le droit chemin par amour.

Le film de James Mangold possède de solides qualités : le premier d'entre eux a les traits de Reese Witherspoon, qui joue June Carter, une jeune femme issue d'une dynastie de musiciens, douée d'une voix médiocre que compense un grand talent d'interprète. C'est pour elle que Johnny Cash (interprété ici par Joaquin Phoenix) mène sa tumultueuse bataille avec ses addictions, à l'alcool, aux amphétamines et, de ce point de vue, on comprend le personnage.

Mais, pour le reste, le film se heurte à la contradiction qui mine les biographies filmées ("biopics", dit-on à Hollywood) contemporains. Puisqu'on ne peut plus aujourd'hui effacer d'un coup les traits saillants d'un personnage, comme on le fit de l'homosexualité de Cole Porter, le réalisateur s'efforcera de les rendre anodins.

Plus que l'interprétation engagée et démonstrative de Joaquin Phoenix (qui chante lui-même les chansons de Cash), c'est la mise en scène qui conduit à cette impression de voir à l'écran un brave type qui passe de temps en temps par des phases pénibles, et non un jeune homme béni des dieux pour son talent, qui s'efforce de se détruire.

Mangold a une manière de ne pas trop faire durer les scènes, de les inscrire dans des décors d'époque (les années 1950 et 1960) qui édulcorent ce que l'on sait de l'histoire de Johnny Cash.

DistributionModifier

Fiche techniqueModifier

RécompensesModifier

  • Prix de la meilleure actrice (Reese Witherspoon), lors des New York Film Critics Circle Awards 2005.
  • Oscar de la meilleure actrice pour Reese Witherspoon et nomination à l'Oscar du meilleur acteur (Joaquin Phoenix), meilleur montage, meilleurs costumes et meilleur son (Paul Massey, Doug Hemphill, Peter F. Kurland et Donald Sylvester) en 2006.
  • Nomination au prix du meilleur acteur (Joaquin Phoenix), meilleure actrice (Reese Witherspoon) et meilleur son, lors des BAFTA Awards 2006.
  • Prix de la meilleure actrice (Reese Witherspoon) et de la meilleure bande originale de film, lors des Broadcast Film Critics Association Awards 2006.
  • Golden Globe du meilleur film musical, meilleur acteur (Joaquin Phoenix) et meilleure actrice (Reese Witherspoon) en 2006.


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .